Calendrier du Top 14 : analyse des forces en présence lors de la 1ère journée !

Le calendrier officiel de la saison 2020-2021 de Top 14 est enfin tombé. Particulièrement chargée, cette saison démarrera très fort, avec pour la 1ère journée, un choc Clermont-Toulouse, un duel Brive-Bayonne qui donnera déjà une idée des forces en présence dans la lutte pour le maintien ou des alléchants Lyon-Racing 92 et La Rochelle-Toulon. Nous allons vous rafraîchir la mémoire sur les oppositions récentes des équipes et vous rappeler les enjeux de cette session d’ouverture du Top 14.

Brive – Bayonne

Sur l’ensemble d’une saison, difficile d’identifier celui qui a le plus de chances de se maintenir entre ces 2 clubs. Au bout de 17 journées, Brivistes et Bayonnais étaient à égalité parfaite, avec 33 points au compteur. Sur l’exercice précédent, leur seule confrontation s’est soldée par un score nul, 6-6. Très efficace à la maison (7 victoires pour seulement 2 défaites), le CAB part malgré tout favori pour ce premier match.

Lyon – Racing 92

Deux des favoris pour les phases finales seront à l’œuvre au Matmut Stadium. Les 2 effectifs sont restés très stables (7 arrivées à Lyon, 3 au Racing 92), avec tout de même quelques jolis CV : Taufete’e, Bastareaud à Lyon ou Luke Jones et Beale au Racing. Ce match est aussi une opposition entre la meilleure équipe à domicile la saison dernière (9 victoires en 9 réceptions, dont 5 avec bonus) et la meilleure à l’extérieur (4 succès pour 4 revers).

Deux des favoris pour les phases finales seront à l’œuvre au Matmut Stadium. Les 2 effectifs sont restés très stables (7 arrivées à Lyon, 3 au Racing 92), avec tout de même quelques jolis CV : Taufete’e, Bastareaud à Lyon ou Luke Jones et Beale au Racing. Ce match est aussi une opposition entre la meilleure équipe à domicile la saison dernière (9 victoires en 9 réceptions, dont 5 avec bonus) et la meilleure à l’extérieur (4 succès pour 4 revers).

Avantage malgré tout aux Lyonnais qui ont gagné les 2 confrontations directes (20-31 puis 29-20).

Photo by Romain Biard/Icon Sport – Toby ARNOLD – Xavier MIGNOT – Olivier KLEMENCZAK – Lyon (France)

Paris – Bordeaux

Le duel des extrêmes entre un Stade Français en très mauvaise posture la saison dernière (dernier du classement avant l’arrêt du championnat) et un UBB qui semblait inarrêtable (1er avec seulement 3 défaites). Si les Girondins ont gardé la même efficacité offensive (28 points marqués en moyenne), malgré le départ de Radradra, et la même confiance (4 victoires à l’extérieur), ils peuvent clairement réaliser un coup à Paris. D’autant que leur dernière confrontation s’était conclue par un sévère 52-3 en faveur des hommes d’Urios.

Montpellier – Pau

Montpellier est l’une des équipes qui a le plus profondément retravaillé son effectif entre les 2 saisons. Pas moins de 10 arrivées en pro, et 6 en espoir, avec beaucoup de « made in France » (contrairement aux saison passées), et du bon : Verhaeghe, Capelli devant, Rattez et Tisseron derrière. Pau a moins recruté mais a tout de même réalisé 2 bons coups (Bonneval et Roudil). Le MHR a été plutôt efficace à domicile la saison, avec 6 victoires pour seulement 2 matchs nuls.  Insuffisant toutefois pour suivre le rythme des meilleurs. Pau sort d’une saison décevante, notamment  à domicile mais peut se targuer de compter le MHR dans son tableau de chasse (victoire 19-15, lors de la toute dernière journée de championnat).

Agen – Castres

Toujours bien positionné pour le maintien avant l’arrêt de la saison, Agen affichait pourtant un bilan catastrophique à la maison : 3 succès seulement pour 6 défaites, soit le plus mauvais total du championnat. Le SUA doit retrouver de l’allant chez lui pour espérer se maintenir. Mais il lui faudra se défaire d’une de ses bêtes noires de la saison passée. En effet, les Castrais ont remporté leurs 2 confrontations face aux Lot-et-Garonnais, dont un très lourd 43-24 à Armandie !

Clermont – Toulouse

Clermont et Toulouse, sans être totalement hors course, ne semblaient pas en pleine possession de leurs moyens la saison dernière (respectivement 6ème et 7ème au classement). La faute, en partie, à des attaques trop peu efficaces (25 points marqués en moyenne pour l’ASM, 22 pour Toulouse, contre 32 la saison d’avant). Ces dernières saisons, les Clermontois ont souffert face aux Rouge et Noir : ils ont plus gagné depuis mars 2018, soit 4 confrontations sans victoire. Plus largement, ils n’ont remporté qu’une seule de leurs 7 dernières oppositions.

La Rochelle – Toulon

Beau duel en perspective entre 2 très sérieux outsiders pour le titre. La Rochelle a fini la saison dernière invaincue à domicile : Deflandre est devenue une des places fortes du rugby français. Cela a permis à l’équipe de régulièrement disputé les phases finales. Mais lors du dernier exercice, les Rochelais n’ont pas eu leur rendement habituel en attaque : 22 points marqués en moyenne seulement. C’est d’ailleurs pour la même raison que Toulon ne figurait pas plus haut au classement. Avec 23 points marqués, les Varois ont fait à peine mieux.

Au regard de son efficacité à domicile, l’équipe maritime part favorite.

Retrouvez le calendrier complet de la saison 2020-2021 du Top 14 :

Merci à Allrugby pour les infos transfert.

  • Gillen Gamiochipi

    Gillen est data-journaliste et responsable éditorial de Branchez Rugby.

Vous devriez aussi aimer

Top 14 : attaque, défense, mêlée, jeu au pied… quels sont les meilleurs clubs ?

La reprise prochaine du Top 14 est l’occasion d’analyser les forces en présence sur ...