Bordeaux : les bases d’une présence permanente parmi les candidats au titre sont là. La preuve en 10 stats

Avant l’arrêt du Top 14, l’UBB pointait en tête du championnat et réalisait donc un parcours historique. Frustrant donc pour ce club qui n’a toujours pas joué en play-offs depuis sa remontée dans l’élite. Cependant, tous les voyants semblent aux verts pour le futur, tant cette équipe a semblé franchir un cap cette saison. L’objectif Brennus d’ici cinq ans semble tout à fait réalisable pour les hommes du Président Marti.

0. Comme le nombre de défaite subie à domicile par les Girondins. Imprenables dans leur antre de Chaban Delmas, ils ont empoché à 4 reprises le bonus offensif et inscrit 286 points. C’est la meilleure équipe ex-aquo avec le LOU (41 points pris sur 45 possibles)

1. Avant l’arrêt de la saison, l’UBB pointait en tête du championnat avec 8 points d’avance sur son dauphin Lyonnais. C’était la première fois de son histoire que le club allait se qualifier pour les phases finales.

4. Le nombre de victoires loin de ses bases, chez des candidats aux phases finales qui plus est. Castres lors de la troisième journée (32-34), au Racing (30-34), à Pau (23-27) et à Clermont (22-31). C’est la deuxième meilleure équipe (20 points) à l’extérieur derrière le Racing (22 points).

4. Le nombre de joueurs ayant inscrit au moins 4 essais. Semi Radradra 5 essais devance ses coéquipiers Lesgourges, Jalibert, Lamerat tous à 4 réalisations. Ce sont les arrières qui mènent le classement des marqueurs, preuve que les Girondins envoient du jeu.

5. L’UBB enregistre l’arrivée de 5 recrues pour le moment. Tameifuna (pilier), Dweba et Lamothe (talonneurs), Lam et Hulleu (ailiers) viendront renforcer l’effectif girondin l’année prochaine. En parallèle, l’ossature du club est maintenue, en dehors du départ de Semi Radradra pour Bristol.

5. Le nombre de joueurs du club sélectionnées par Fabien Galthié et son staff pour préparer le tournoi des VI nations. Jalibert, Poirot, Woki, Lucu et Cazeaux, ont succédé à Ducuing, Tauleigne ou encore Maynadier déjà appelés avec le XV de France.

11. Le nombre de matchs consécutifs sans défaite entre mi-octobre et mi-janvier. Avec au passage, une phase de poule dominée de bout en bout avec un carton à Agen (3-73). La série d’invincibilité avait pris fin à Toulouse (défaite 22-14).

Photo by Baptiste Fernandez/Icon Sport – Maxime LUCU – Alexandre ROUMAT – Stade Chaban-Delmas – Bordeaux (France)

317. Les Unionistes sont la deuxième meilleure défense du championnat avec 317 points encaissés, soit 19 par rencontre. Jamais dans son histoire, l’UBB n’avait eu une défense aussi imperméable. Le système défensif mis en place par Urios et son staff fonctionne à merveille.

475. Le nombre de points inscrits par les hommes de Christophe Urios, soit 30 par rencontre. C’est l’attaque la plus prolifique du championnat, avec également le plus grand nombre d’essais inscrits (53 essais).

24 341. L’affluence moyenne des matchs à domicile. C’est la meilleure moyenne des clubs du championnat. Le club a la meilleure affluence depuis des années en Europe (Chaban Delmas a une capacité de 34 400 places). Il y avait 38 503 spectateurs lors du match délocalisé au Matmut Atlantique cette année face à La Rochelle, un record.

  • Paul Lasserre

    Etudiant en Master1 AMOS SPORT BUSINESS SCHOOL - Co-fondateur de l'association humanitaire Rugby Del Sol (association pour développer le rugby en Amérique du Sud)

Vous devriez aussi aimer

Montpellier : une saison de transition. Analyse en 10 stats.

Finaliste malheureux il y a deux ans face au Castres Olympique, le MHR est ...

La Rochelle : le travail dans l’ombre. Décryptage en 10 stats

Demi-finalistes l’année dernière après une victoire chez le Racing en barrages, les Rochelais s’étaient ...

Toulon : l’année de l’éclosion de nombreux jeunes talents. Analyse en 10 stats

Après le départ de Mourad Boudjellal de la présidence du club, les Toulonnais s’attendaient ...