Montpellier : une saison de transition. Analyse en 10 stats.

Finaliste malheureux il y a deux ans face au Castres Olympique, le MHR est une place forte du rugby français. Barragiste la saison dernière après une qualification arrachée sur le fil, les hommes de Xavier Garbajosa espéraient accrocher une place dans le Top 6 en fin de saison. Le club a révélé quelques joueurs comme Bouthier, Ngandébé, Haouas ou encore Vincent, tous faisant partie du squad français pour le tournoi des VI Nations. Retour sur une saison en dents de scie.

0. Le nombre de victoires à l’extérieur. C’est la deuxième équipe la moins performante du championnat avec deux points pris en déplacement. Brive et le Stade Français présentent le même bilan.

3. Montpellier est l’équipe qui a concédé le plus de match nul cette saison. C’était face à Bordeaux (17-17), Stade Français (20-20) et Toulon (19-19). Les deux premiers ont été concédés à domicile.

5. Le nombre d’Héraultais sélectionnés par Fabien Galthié et son staff pour préparer le tournoi des VI Nations. Haouas, WIllemse, Vincent, Bouthier et Ngandébé. Parmi eux, les quatre premiers cités étaient titulaires lors de la victoire au Principality Stadium face aux Gallois.

5. Les hommes de Xavier Garbajosa possèdent la cinquième meilleure attaque du Top14. Habitué à rouler sur ses adversaires, la puissance d’attaque montpellieraine totalise 404 points dont 42 essais, 34 transformations et 42 pénalités (24 points inscrits en moyenne).

7. Septième défense du championnat avec 390 points encaissés (23 points de moyenne encaissés), les failles sont présentes défensivement pour les Héraultais. A titre de comparaison ils étaient cinquième défense la saison dernière avec 567 points encaissés en 27 matchs (21 points de moyenne encaissés).

7. Nemani Nadolo est le meilleur marqueur d’essais de son équipe. Le puissant ailier fidjien, qui a quitté le club pour l’Angleterre, a inscrit 7 essais en 7 matchs. Derrière lui, on retrouve Bouthier (5 essais) et Reilhac (4 essais).

Photo by Alexandre Dimou/Icon Sport) – Arthur VINCENT – Nemani NADOLO – Altrad Stadium – Montpellier (France)

8. Avec un total de 37 points en 17 rencontres, les Héraultais pointaient à la huitième place du Top14, à seulement 4 points du premier qualifiable Clermont (47 points).

9. Les recrues qui viendront renforcer l’effectif professionnel déjà bien garni du MHR. Parmi ces recrues, Florian Verhaeghe (Stade Toulousain, seconde ligne), Cobus Reinach (Northampton, demi de mêlée) et Vincent Rattez(La Rochelle, arrière/ailier).

88. Le taux de plaquages réussis par les Montpelliérains. C’est le deuxième meilleur ratio du championnat derrière le Stade Français (89%) et à égalité avec les Brivistes (88%).

298. Soit le nombre de ballons joués au pied par le MHR. C’est le total le plus faible des 14 équipes du championnat. Avec des relanceurs infatigables comme Bouthier ou Ngandébé, le MHR sait allier puissance des avants, et vivacité de ses arrières.

  • Paul Lasserre

    Etudiant en Master1 AMOS SPORT BUSINESS SCHOOL - Co-fondateur de l'association humanitaire Rugby Del Sol (association pour développer le rugby en Amérique du Sud)

Vous devriez aussi aimer

Castres : une saison post-Urios en demi-teinte. Analyse en 10 stats

Pour Castres, la succession de Christophe Urios s’est effectuée dans la difficulté avec un ...

Bayonne : un début de saison euphorique… puis la panne. Analyse en 10 stats de la saison bayonnaise

Auteurs d’un début de saison tonitruant, les Bayonnais ont davantage souffert par la suite. ...