Toulon : l’année de l’éclosion de nombreux jeunes talents. Analyse en 10 stats

Après le départ de Mourad Boudjellal de la présidence du club, les Toulonnais s’attendaient à une saison de transition. Les hommes de Patrice Collazo ont pourtant réalisé un bon exercice, notamment grâce à l’éclosion de nouveaux talents sur lesquels le club pourra s’appuyer les prochaines saisons. Le staff a réussi à imposer un style de jeu basé sur l’agressivité et un pragmatisme à toute épreuve. Focus sur une saison qui aurait pu voir les Toulonnais revenir dans le Top 6.

4. Avant l’arrêt du championnat, les Varois pointaient à la quatrième place du championnat. Une dernière victoire sur le fil face au Stade Français laissait entrevoir la possibilité d’une qualification pour les phases finales en fin de saison.

5. La défense toulonnaise est la cinquième meilleure du Top14 avec 334 points encaissés, soit 20 en moyenne par match. C’est seulement 30 points de plus que le LOU meilleure défense du championnat avec 304 points encaissés. L’année dernière le RCT avait terminé troisième de ce classement avec 21 points marqués en moyenne.

5. Le nombre d’essais inscrits par Daniel Ikpefan. C’est le meilleur marqueur du club devant Julian Savea (3 réalisations). Pas beaucoup de trop finisseurs au sein de l’équipe mais c’est aussi la preuve que le « scoring » se réparti sur de nombreux joueurs.

6. Le RCT est la sixième meilleure attaque du Top 14 avec 396 points inscrits en 17 rencontres, soit 23 points marqués en moyenne. Habitué à écraser ses adversaires, cette année les Toulonnais se sont montrés pragmatiques en prenant les points lorsqu’ils se présentaient.

10. Si cela peut paraitre paradoxal à la vue leur classement général (4ème), les Rouge et Noir n’ont inscrit que 35 essais en 17 rencontres, les classant dixième équipe sur cette statistique.

12. La série de matchs sans défaites des Toulonnais entre la mi-octobre et fin janvier. Une série de matchs dont deux matchs nuls face à Toulouse et Montpellier, et une qualification pour la Challenge Cup.

17. Véritable couteau-suisse du triangle arrière, Gervais Cordin a disputé l’ensemble des rencontres de Top 14 : 2 au poste d’ailier gauche, 5 au poste d’ailier droit, 8 à l’arrière, 2 en tant que remplaçant. A peine arrivé, seulement âgé de 21 ans, et déjà indispensable à l’équipe.

171. Le meilleur réalisateur de l’équipe est Anthony Belleau avec 171 points au total dont 41 pénalités et 24 transformations. Juste derrière lui se trouve Carbonel, le double champion du monde U20, avec qui il se partage le rôle de buteur (40 points).

Photo by Romain Biard/Icon Sport – Anthony BELLEAU – Matmut Stadium – Lyon (France)

289. Deuxième équipe derrière le Stade Français, les Toulonnais ont réussi 289 plaquages offensifs. Une nouvelle statistique qui démontre la patte Collazo, basée sur l’agressivité et la domination physique.

  • Paul Lasserre

    Etudiant en Master1 AMOS SPORT BUSINESS SCHOOL - Co-fondateur de l'association humanitaire Rugby Del Sol (association pour développer le rugby en Amérique du Sud)

Vous devriez aussi aimer

Castres : une saison post-Urios en demi-teinte. Analyse en 10 stats

Pour Castres, la succession de Christophe Urios s’est effectuée dans la difficulté avec un ...

Bayonne : un début de saison euphorique… puis la panne. Analyse en 10 stats de la saison bayonnaise

Auteurs d’un début de saison tonitruant, les Bayonnais ont davantage souffert par la suite. ...