France – Pays de Galles : un déficit d’expérience mais des joueurs en grande forme

Samedi, l’équipe de France affronte le Pays Galles dans le cadre d’un premier test match. Vainqueurs à Cardiff en février, les Bleus ont une belle occasion de bien lancer leur série automnale. Pour cette première rencontre, Fabien Galthié et son staff ont naturellement choisi de maintenir le socle de joueurs ayant participé et plutôt bien réussi le Tournoi des Six Nations. Analyse de la composition française.

L’équipe de France, comme en début d’année, sera assez jeune : 26 ans de moyenne d’âge contre 28 pour le Pays de Galles. Surtout, ces Bleus ne comptent que peu d’expérience internationale : à peine 16 sélections en moyenne sur le XV de départ et seulement 3 joueurs qui dépassent les 30 sélections (Fickou – 55, Le Roux – 41, Serin – 31). Les Gallois ont bien plus de bouteille, avec le capitaine Jones qui égalera ce samedi le record mondial de sélections (148ème capes) mais aussi Tipuric, Faletau, Biggar, Davies, North ou Halfpenny à plus de 65 sélections.

Un pack dense et un banc d’impact-players

Devant, Galthié alignera un pack dense (plus de 116kg de moyenne contre 114 pour les Diables Rouges), notamment avec sa 2ème ligne façon sud-af’. Au talon, Marchand et Chat, tous deux en pleine forme en ce début de saison était en balance pour une place de titulaire. C’est finalement le toulousain qui a été retenu laissant au Racingmen un rôle d’impact-player tout aussi important. En 3ème ligne, Grégory Alldritt est tout simplement énorme avec La Rochelle depuis la reprise : il sera l’une des clés du match ce week-end. Sur le banc, l’entrée d’une première ligne Gros-Chat-Bamba très mobile à la 50ème pourrait dynamiter le jeu des Bleus.

Retrouvez le bilan du dernier Pays de Galles – France et celui des Bleus sous l’ère Galthié

Derrière, Gael Fickou prend la place d’Arthur Vincent, certainement pour apporter son expérience. La demi-surprise est la titularisation de Teddy Thomas, qui n’a pas vraiment convaincu cet hiver, qui a peu jouer mais qui reste une superbe arme offensive. A la charnière, la très bonne nouvelle est que Dupont et Ntamack forme désormais le duo de meneurs de jeu du Stade Toulousain, comme en équipe de France : ils ont débuté 6 matchs ensemble en Rouge et Noir depuis le début de saison.

Merci à Allrugby pour les stats

  • Gillen Gamiochipi

    Gillen est data-journaliste et responsable éditorial de Branchez Rugby.

Vous devriez aussi aimer

Laurent Cabannes : mon XV idéal pour affronter l’Italie ce week-end

Ce week-end, dans le cadre de la Coupe d’Automne des Nations, la France affronte ...

Ecosse – France : les leçons de la dernière défaite à Murrayfield

Le 8 mars dernier, les Bleus subissaient une défaite 28-17 lors de leur déplacement ...

France – Irlande : les joueurs clés du match pour la victoire finale

Dans ce France-Irlande décisif pour la victoire finale dans le Tournoi des Six Nations ...