Pays de Galles – France : les Bleus brillent par leur efficacité

C’est le paradoxe de ce début de Tournoi : on a énormément parlé de Shaun Edwards, de son apport sur la ligne de défense française. On en parlé d’autant plus cette semaine que les Bleus vont affronté le Pays de Galles, l’équipe que l’Anglais a propulsé vers les sommets ces dernières années. Pourtant, les 2 nations se sont plutôt illustrées sur le plan offensif lors des 2 premières journées. 

Des Bleus redoutablement efficaces quand ils franchissent

Avec 30 points marqués par match, 8 essais au total, la France a tout simplement la meilleure attaque du Tournoi. Pourtant, l’équipe entrainée par Galthié n’a pas beaucoup porté le ballon sur les 2 premiers matchs (45%), connaissant parfois quelques gros passages à vide en terme de possession (notamment sur les 2èmes mi-temps). Egalement, elle ne franchit pas tant que cela la ligne davantage (9 fois, 3ème nation). Par contre, quand il y a franchissement, il y a essai ou point marqué : des 9 réalisés au total, 6 ont abouti à un essai (67%) et 2 à une pénalité ! Dupont et Alldritt sont les références en la matière côté français.

Le pied de Biggar : une solution de plus pour les Gallois

2ème attaque du Tournoi (56 points marqués contre 59 aux Français), le Pays de Galles tient à peine plus le ballon (48%). Et si les Diables Rouges franchissent davantage (11), ils n’ont marqué que 5 essais par la suite (55%). Mais le pied de Dan Biggar est un atout précieux supplémentaire : seulement 1 transformation manquée sur les 10 tirs au but pour l’ouvreur (contre 4 manqués pour NTamack, les 4 contre l’Italie) !

En attaque, les 2 équipes ont un bilan statistique finalement assez proche. Mais leur système de jeu est bien différent : la France s’appuie beaucoup sur les courses (47% des actions de jeu), notamment grâce à ses fameux créateurs Dupont, Alldritt, tandis que le Pays de Galles s’oriente plutôt vers un jeu de passes (53% des actions de jeu).

Photo by Icon Sport – Dan BIGGAR – Millennium Stadium – Cardiff (Pays de Galles)

Sur quoi doivent appuyer les Français ?

Lorsque les Gallois sont dans leur camp et portent le ballon, ils reculent énormément : 56% de leurs actions de jeu dans leurs 50m finissent en perte de terrain ! La solution : un jeu au pied offensif efficace pour jouer chez eux, une défense agressive pour les faire reculer et surtout garder la même efficacité offensive, notamment sur les ballons de récupération.

  • Gillen Gamiochipi

    Gillen est data-journaliste et responsable éditorial de Branchez Rugby.

Vous devriez aussi aimer

Stats – XV France 2020 vs 2015-2019 : des progrès dans beaucoup de secteurs

L’arrivée du nouveau staff construit autour de Fabien Galthié et Raphaël Ibañez a clairement ...

Ecosse – France : les principales stats des équipes

Sans encore exploiter pleinement son potentiel, l’équipe de France est pourtant la meilleure attaque ...