Succès impératif à l’Ulster !

Ulster

Après un non-match chez les Saracens (défaite 32-7), où ils avaient certainement la tête ailleurs (c’était le lendemain des attentats), les Toulousains ont signé une victoire étriquée contre Oyonnax (24-18). En résumé, Toulouse a perdu au moins 2 points de bonus sur ces 2 premiers matchs : le défensifs à Londres et l’offensif contre l’USO. Et si l’on a bonne mémoire, on se rappelle que c’est justement le manque de bonus qui a coûté la qualification au club haut-garonnais la saison dernière : il s’était fait éliminer alors qu’il comptait le même nombre de victoires que 4 clubs qualifiés !
L’objectif est donc simple cette saison : pour éviter tout calcul alambiqué, il faut gagner tous les prochains matchs, à commencer par celui de ce week-end, à l’Ulster.

L’Ulster n’est pas au mieux

Ça tombe bien, la province irlandaise n’est pas au mieux ! Elle a déjà perdu son premier match de Champions Cup à domicile contre les Saracens, assez largement d’ailleurs (9-27). En Pro 12, elle compte seulement 5 victoires pour 4 défaites et ne se classe que 5ème loin derrière les Scarlets ou le Connacht.

La stat : le Stade Toulousain a battu 49 défenseurs en 2 matchs (meilleur total de Champions Cup)


Pour gagner en Irlande, Toulouse peut s’appuyer sur sa densité physique et son efficacité en un contre un : le Stade est l’équipe qui a battu le plus de défenseurs depuis le début de la compétition (49). Dans ce domaine, le maître est bien évidemment Picamoles, plus que jamais plaque tournante des avants toulousains : il est le joueur européen qui a porté le plus de ballons (37).
Plutôt en forme en championnat (3ème actuellement), les Toulousains sont clairement en mesure d’aller s’imposer en Ulster !

Tags:

  • Gillen est data-journaliste et responsable éditorial de Branchez Rugby.

  • Show Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *