Stade-Français – Munster : depuis le débuuuut !!!!

Stade Jean Bouin

En cette période où les discours se doivent d’être lisses, où la bienpensance l’emporte, où il est de bon ton d’être juste, pondéré, conforme, nous nous en sommes donné à cœur joie et à pleine gorge lors de ce fameux Stade-Français – Munster.

Tout débute par l’invitation de mon ami Franck pour aller voir ce 4e match de la poule 4, reporté pour les raisons que l’on sait. Je me dis que si Franck, restaurateur à Paris – ah ces grandes tables ovales de « Chez Clémentine », rue Saint-Marc !! -, me propose un menu rugbystique au Munster, il va y avoir du goût, des haleines fortes, un spectacle haut en arômes et en senteurs !

Dès l’avant-match, on sait que l’après-midi sera belle ! Des Irlandais déjà tout rouges nous sourient et nous proposent des accolades qui n’ont rien à envier aux fouilles des stadistes. Comme pressenti, les émanations variées créent des souffles, une sorte de vapeur fumante qui réchauffe le cœur et la narine. On se dit que le match sera beau.

Et il le sera. Dès la 13e minute, alors que les exhalaisons se font plus tenaces, plus entêtées, un arbitrage vidéo invalide un essai irlandais. Alors on commence à se chauffer la voix en hurlant des encouragements et en raillant l’adversaire pour cet essai annulé. C’est moche mais ça fait du bien !

On reprend de plus belle à la 33e minute pour l’essai de Paul Williams ; on crie, on critique, on chambre… des propos virils mais corrects ! Et puis soudain, à la 40e minute, alors que les plus assoiffés ont déjà quitté leurs places pour arpenter les travées du stade, et encore une fois sur un arbitrage vidéo, M. Owens assène un carton rouge pour le moins discutable à l’encontre de Raisuqe accusé d’une fourchette sur Stander. Alors là, pour Franck, le restaurateur, amateur de bons fromages et de bons mots, ce Munster et cette fourchette, c’en est trop ! Dès la reprise, et jusqu’à la fin du match, nous allons manifester notre joyeux désaccord ; à chaque coup de sifflet, à chaque arbitrage vidéo, à chaque pénalité ratée ou réussie, à chaque plaquage, nous hurlons notre mauvaise foi, une mauvaise foi enjouée, joviale, irrespectueuse : depuis le débuuuuut  !  Vidéooooo !!! Hou !!!

Et les parisiens nous donnent l’occasion de nous enthousiasmer avec la pénalité de Steyn à la 55e minute, puis l’essai refusé à Scannell à la 61e  » Vidéooooo !!!! », « depuis le débuuuuut  ! « .

Pas le temps de faire une pause que l’essai absolument sublime du troisième ligne Macalou nous entraîne dans un redoublement de cris et de propos partiaux, engagés, j’ose dire iniques. Alors, lorsque Bonneval marque à son tour un formidable essai tandis que les Parisiens se battent, luttent, résistent à 14 depuis presque une mi-temps, on exulte, on fanfaronne, on jette nos derniers décibels de perfidie !

Que c’est bon ! C’est tellement bon qu’on rigole presque lors de l’essai de Murray à la 75e, à peine quelques déloyautés proférées, 2/3 noms d’oiseaux, presqu’un murmure…

Et lorsque retentit le coup de sifflet final, on l’acclame par le dernier tonitruant : « depuis le débuuuuut  ! « .

Merci le Stade Français ! Merci pour cette mauvaise foi qu’on a pu évacuer, sans regret, avec plaisir, sans honte et avec jubilation !

Et c’est que le rugby est cathartique !

 

 

Nous entamons de concert, et dans la plus joyeuse mauvaise foi qui soit, une litanie de reproches divers

  • Alain Ortega

    Troisème ligne aile - né le 29/10/1961 (56 ans) à Paris - 1,85 et 90 kgs - clubs : RCC (La Courneuve), CSBM (Le Blanc-Mesnil), Club de Libreville (Gabon) - Equipe universitaire de Paris VIII - vice-champion de France universitaire de Jeu à XIII en 1983.

  • Show Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

You May Also Like

H Cup – Munster-Ulster : Les sudistes du Munster favoris d’un match historique

« Mas que un Match » comme pourraient dire les pousse-citrouilles de Barcelone. La rencontre opposant ...

Racing Métro 92

Champions Cup – Racing Métro 92-Saracens : le Racing dans un fauteuil pour son premier quart

Après 4 tentatives infructueuses, le Racing tient enfin sa qualification pour les phases finales ...

Wenceslas LAURET / Yannick NYANGA - 12.12.2015 - Racing 92 / Northampton - European Rugby Champions Cup Photo : Nolwenn Le Gouic / Icon Sport

Seul le Racing 92 résiste aux Anglais

3 – Seuls 3 des 7 clubs français ont gagné ce week-end : Toulon ...