Leinster – Lyon : gare à ne pas prendre une valise

Ce dimanche 12 janvier, les hommes de Pierre Mignoni se déplacent à Dublin pour y affronter le Leinster. Ce déplacement s’annonce périlleux pour les lyonnais. En effet, les coéquipiers de Furlong sont invaincus depuis le début de la saison toutes compétitions confondues. Le match aller s’était soldé par une défaite très sévère 6-13. Les rouge et noir avaient livré une belle prestation mais étaient tombés sur des irlandais cliniques et intraitables en défense. 

Les pensionnaires de l’Aviva Stadium partent favoris dans cette rencontre tant il est difficile de les jouer. D’autant plus que la qualification pour les lyonnais, bien que mathématiquement envisageable, semble s’être envolé lors de leur défaite à Trévise, 25-22, lors de la dernière journée de la Champions Cup. Cependant, les français voudront faire bonne figure et leur profondeur d’effectif devrait nous éviter une « impasse » sur ce match bien que le Top 14 est l’objectif principal affiché. 

Ce match ne laisse aucun doute sur son issue. Les locaux devraient l’emporter, même plutôt assez largement tant leur souveraineté à domicile est forte avec 50 points infligés à Northampton, 54 points inscrits face à l’Ulster et plus récemment lors de leur dernier match 54 points passés au Connacht. Le LOU doit donc faire attention de ne pas subir le tarif local qui pourrait marquer un coup d’arrêt pour tout son groupe. 

  • Maxime Devoucoux

    Etudiant en Master1 AMOS SPORT BUSINESS SCHOOL - Co-fondateur de l'association humanitaire Rugby Del Sol (association pour développer le rugby en Amérique du Sud)

  • Afficher les commentaires

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous devriez aussi aimer

Harlequins – Clermont : Assurer le quart au Michelin

Après avoir assuré sa présence en quart de finale de la Champions la semaine ...

Exeter – La Rochelle : dur dur de résister aux Chiefs

Déjà éliminés (ou presque) malgré une Coupe d’Europe plutôt encourageante, les hommes de Jono ...