H Cup – Toulon-Saracens : La stabilité face aux fulgurances

Est-ce une réelle surprise de retrouver en finale de H Cup Toulon et Saracens, qui ont tous les deux fini en tête de leur championnat domestique ? Si la domination des Saracens sur l’Aviva Premier League a été sans partage, celle du RCT a été plus longue à se dessiner mais ne souffre d’aucune contestation. Et cela se traduit en termes statistiques : les deux équipes sont dans le top 2 des défenses et des attaques de leur championnat.

Dans un championnat moins homogène, Saracens affiche une attaque monstrueuse, la meilleure des 3 grands championnats : 10 bonus offensifs empochés en 22 rencontres, 29 points marqués en moyenne. Avec 25 points marqués par rencontre (pour 7 bonus offensifs), l’attaque toulonnaise est loin d’être ridicule et n’est devancé en Top14 que par celle de Montpellier. Sur la scène européenne, les cartes sont quelques peu redistribuées. Si club anglais a fini les phases de poule avec la meilleure attaque (avec une moyenne de 35 points marqués par match, mais à la faveur de 2 matchs à plus de 60 points), il a connu 2 passages à vide face à Toulouse (un match à 16 points marqués et un à 11). Avant d’atomiser Clermont en demi-finale, les Anglais n’ont pas proposé grand-chose offensivement en quart, face à un Ulster pourtant réduit à 14. Au contraire, l’attaque toulonnaise n’a pas connu de telles fulgurances mais a été d’une réelle constance : en dehors d’un faux pas à Cardiff, ils ont fait preuve d’un vrai réalisme offensif. Le RCT a donc conclu les phases de poule avec la 3ème attaque parmi les clubs qualifiés et présente une moyenne de 25 points marqués par match européen.

Ce match est une sorte d’opposition entre un rouleau-compresseur varois ultra-stable et une équipe anglaise capable de fulgurances uniques en Europe.

Tags:

  • Gillen Gamiochipi

    Gillen est data-journaliste et responsable éditorial de Branchez Rugby.

  • Show Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous pourriez aimer aussi

ERCC – fin de l’europhobie pour le Racing ?

Le Racing dispute la principale compétition européenne pour la 5ème saison consécutive. Le club ...

Toulouse, dernier qualifié français ?

C’est sous une tempête de neige, et sur un terrain anglais glacé et blanc, ...

H Cup – Munster-Ulster : Les sudistes du Munster favoris d’un match historique

« Mas que un Match » comme pourraient dire les pousse-citrouilles de Barcelone. La rencontre opposant ...