France – Nouvelle-Zélande : les « anciens » sont de retour et jouent gros

Pour le premier match de la tournée en Nouvelle-Zélande, Jacques Brunel a choisi de miser sur l’expérience. Ainsi, de nombreux joueurs que l’on avait pas vu en Bleu depuis longtemps effectuent un retour fracassant.

Et à l’arrière, Maxime Médard profite de son retour au premier plan avec Toulouse pour débuter la rencontre ce samedi : en Top 14, il a marqué cette saison 8 essais. Au-delà de ça, il a retrouvé ses qualités de relanceur (44 mètres parcourus en moyenne) et de créateur (21 lignes cassées).Ce samedi, le Haut-Garonnais joue gros.

Son retour était attendu lors du Tournoi des Six Nations, mais une blessure est venu contrarier ses plans : ce week-end, Morgan Parra est enfin de nouveau titulaire avec le XV de France. Dans une saison difficile pour Clermont, le demi de mêlée a surnagé : toujours aussi bon animateur et buteur, il s’est révélé plusieurs fois décisif en défense et dans les rucks, façon troisième ligne. Son leadership et sa hargne seront clé face aux néo-zélandais.

En seconde ligne, Yoann Maestri pourrait bien de nouveau s’imposer comme un leader du pack français. Son absence lors des dernières rassemblement lui a permis de souffler et il a ainsi retrouvé un rendement très intéressant avec le Stade Toulousain : il a tourné notamment à 12 plaquages par rencontre en Top 14.

Yoann Maestri of France during the RBS Six Nations match between France and Wales at Stade de France on March 18, 2017 in Paris, France. (Photo by Dave Winter/Icon Sport)

Uini Antonio reprend lui le numéro un. En championnat, le pilier a été l’un des premières lignes les plus constant : il a totalisé 19 titularisations en 24 feuilles de match. Sa puissance offensive et sa mobilité pourrait être très intéressante face a celle des Black. Reste quelques inconnues : sa compétitivité en mêlée fermée et sa capacité à tenir 50/60 minutes de très haute intensité.

Enfin, Teddy Thomas revient dans le XV après sa sanction suite à la virée nocturne d’Édimbourg. Celui qui a illuminé la scène européenne, en Champions Cup comme dans le Tournoi, a maintenant l’occasion de se tester face à ce qui se fait de mieux sur la scène mondiale. Un vrai test pour lui !

  • Gillen Gamiochipi

    Gillen est data-journaliste et responsable éditorial de Branchez Rugby.

  • Show Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous pourriez aimer aussi

Equipe de France

Equipe de France – Ecosse-France : pourvu que l’on ne pleure pas !

L’équipe de France ne s’est pas inclinée contre l’Ecosse depuis 14 matchs. L’Ecosse a ...

Laurent Cabannes : mon XV idéal pour affronter l’Italie ce week-end

Ce week-end, dans le cadre de la Coupe d’Automne des Nations, la France affronte ...

Le programme de l’équipe de France en Argentine

Après un tournoi raté, le programme de l’équipe de France amènera les joueurs en ...