ERCC – exploit de Clermont, Toulouse confirme

Clermont

Commençons par la mauvaise nouvelle : au bout de 3 journées, 2 clubs français sont déjà éliminés (Montpellier et Castres). Castres s’est inclinée très lourdement face aux Wasps 17-32. Jusqu’à 10 minutes de la fin, les Tarnais étaient pourtant au contact, mais ils ont complètement sombré par la suite en encaissant 2 essais. Avec 3 défaites (dont 2 à domicile) en autant de journées, cette campagne européenne est à oublier pour les joueurs de Matthias Rolland ! Même constat et même bilan pour le MHR qui a de nouveau perdu, vendredi soir, face aux Anglais de Bath. Les joueurs de Fabien Galthié ont encaissé un sévère 23-0 en première mi-temps et se sont jamais parvenus à inverser la tendance. Dans la même poule, le Stade Toulousain caracole en tête, avec 3 victoires en 3 matchs, avec 3 points d’avance sur Glasgow et 7 sur Bath. Dimanche, les Toulousains ont réalisé un match brouillon face aux Warriors, se montrant souvent maladroit dans la finition. Mais ils ont assuré l’essentiel en l’emportant tout en maintenant leurs adversaires en dehors du bonus défensif. Il s’agit de la 100ème victoire du club en Coupe d’Europe !

En tête pendant tout le match, le Racing a finalement dû partager les points avec les Ospreys (19-19). Si l’issue du match peut paraitre décevante, surtout quand on sait que Goosen a râté un drop et une pénalité dans les 2 dernières minutes, elle a le mérite de maintenir les Racingmen en tête de leur poule (à égalité avec Northampton). Toulon est quelque peu passé à côté de son sujet à Leicester (défaite 25-21). Mais en décrochant le bonus défensif, les Varois gardent leur première position, juste devant leurs adversaires du week-end. La poule 3 est la plus serrée de la compétition : la qualification semble encore possible pour les 4 équipes engagées (les Scarlets, derniers, ne pointent qu’à 5 points du RCT).

Enfin, l’exploit de la journée est l’œuvre de l’ASM : en s’imposant16-9 sur les terres du Munster, les Clermontois signent une première historique. Aucun club français ne s’était jamais imposé à Limerick. Clermont prend seul les commandes de sa poule et s’il a la bonne idée de confirmer sa dynamique en s’imposant à Marcel Michelin contre le Munster, la qualification sera en bonne voie.

La bonne nouvelle : à mi –chemin, sur les 5 poules, 4 sont dominées par un club français.

Tags:

  • Gillen est data-journaliste et responsable éditorial de Branchez Rugby.

  • Show Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *