Equipe de France : les joueurs qui ont marqué des points

Arthur Iturria, une reconversion plus que réussie

Le passage du poste de 2ème à 3ème ligne n’est pas évident, surtout au niveau international : on a tous encore en tête le calvaire vécu par Vahaamahina. Le pari tenté par Brunel et son staff avec Arthur Iturria pouvait paraître risqué. Pourtant, c’est une véritable réussite ! Après 2 matchs internationaux à ce nouveau poste, le Clermontois est LA satisfaction de la tournée d’automne : impeccable défensivement (il a signé un 8 sur 8 au plaquage contre l’Argentine), il a aussi multiplié les courses en attaque. Surtout, il a également été très précieux dans le jeu au sol et surtout en touche, en étant le principale cible de Guirado.
Iturria est aussi la preuve vivante qu’une bonne entente entre les clubs et l’équipe de France est indispensable à la progression du rugby Français : le Jaunard est testé au poste de flanker avec Clermont depuis le début de saison, sur suggestion du staff des Bleus.

Camille Lopez, l’attaque c’est son truc

Même s’il en a perdu un, Camille Lopez vient de sortir 2 matchs intéressants avec les Bleus. Sobre mais peut-être un peu dans une utilisation excessive du jeu au pied, il a tout de même tenu la comparaison face aux Sud-Af’. C’est surtout face aux Pumas, dont la défense était moins resserrée, que le 10 clermontois s’est illustré. Plus agressif, excellent dans la conduite du jeu, il a été décisif sur le premier essai français. Clairement, Camille Lopez s’amuse et donc performe lors des matchs ouverts, offensifs, face aux équipes joueuses. Et bien sûr, lorsque son pack est dominateur.

Teddy Thomas of France during the Test match between France and South Africa on November 10, 2018 in Paris, France. (Photo by Dave Winter/Icon Sport)
Teddy Thomas, un cas unique dans le rugby français

Ses excès d’individualisme, sa nonchalance peuvent être très irritants. Mais son talent offensif, sa vitesse, sa capacité à éliminer les adversaires sont extrêmement rares… surtout en France. Bref, Teddy Thomas est un cas à part. Il y a tout de même un point sur lequel il met tout le monde d’accord : c’est un formidable finisseur. Son doublé face aux Pumas lui permet de cumuler 10 essais en 15 sélections ! Dans l’histoire des Bleus, personne n’a fait mieux. A titre de comparaison, c’est même davantage que Yoann Huget en 52 sélections (8 essais)…

  • Gillen Gamiochipi

    Gillen est data-journaliste et responsable éditorial de Branchez Rugby.

Vous devriez aussi aimer

Equipe de France : Dupont-Ntamack, une charnière à installer durablement

Romain Ntamack : juste une confirmation de la saison de Top 14 Romain Ntamack, malgré ...

Equipe de France : Fickou, Macalou, pourquoi ne pas les aligner ?

Gaël Fickou et Sekou Macalou cassent tout avec le Stade Français depuis le début ...