Champions Cup : premier bilan mitigé pour les clubs français

Le bilan des clubs français après 2 journées de Champions Cup est assez moyen. Mais il n’y a pour autant pas de raison d’être défaitiste tant la compétition semble partie pour être équilibrée.

Au top !

Seules 3 équipes ont signé 2 victoires sur les 2 premiers week-end de compétition : les Saracens, le Connacht et Clermont. Avec les Sarries, les Auvergnats sont ceux qui ont fait la plus forte impression. Leur victoire bonifiée à Exeter a bluffé tout le monde et leur match contre l’UBB est l’un des plus beaux de ce début de saison. 10 points en 2 matchs, le bilan est parfait et ils sont les seuls dans ce cas.

En progrès

Castres et Bordeaux ne font clairement pas partie des favoris de la compétition. Pourtant, les 2 clubs semblent en progrès. Après une lourde défaite au Leinster, les Tarnais ont signé le carton du week-end en écrasant les Anglais de Northampton : une victoire 41-7 qui met fin à une longue série de défaite sur la scène européenne et les place en 2ème place du groupe.
Si les Girondins ont perdu à Clermont, le niveau de jeu affiché sur les 2 matchs est porteur d’espoir : dans une poule très dense, ils semblent les plus à même à venir titiller l’ASM.

Niveau inquiétant

Les Toulonnais se sont certes repris après leur défaite à domicile contre les Saracens, en allant gagner à Sale. Mais le contenu de ces 2 matchs est inquiétant : très peu de jeu, un manque de régularité et de densité sur 80 minutes. Bref, les joueurs paient l’instabilité chronique au sein de leur club. Avec une défaite à domicile, ils n’ont quasiment plus de joker.
La situation de Toulouse est plus inquiétante encore : 1 nul et 1 défaite, la qualification est perdue, ou presque ! Mais plus que le bilan comptable, c’est le scénario des rencontres qui peut plomber le moral : les Toulousains se sont fait remonter par 2 fois, alors qu’ils tenaient bien le score.

L’inconnue

Le premier match des Racingmen a été annulé suite au décès de Foley. S’ils se sont inclinés à Leicester, il est difficile de les juger sur cette seule prestation. L’équipe traverse en plus une période délicate, avec ses ennuis extra-sportif. Le visage qu’elle affiche en ce moment n’est certainement pas le même que celui qu’elle aura dans quelques semaines, une fois que tout sera remis dans l’ordre.

  • Gillen Gamiochipi

    Gillen est data-journaliste et responsable éditorial de Branchez Rugby.

  • Show Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous pourriez aimer aussi

Bernard le Roux (Racing 92 - Northampton)

Un gros test face à l’attaque la plus tranchante de Champions Cup

L’an dernier, le Racing 92 a peut-être été le pire cauchemar de Northampton : ...

H-Cup : Toulouse et Toulon confirment leurs ambitions européennes

Toulouse en l’emportant dimanche  23 à 9 face à la solide équipe anglaise de ...

Hugh Chalmers (Bordeaux)

Sans expérience, l’UBB joue à l’envie et ça va payer !

Avec ce match d’ouverture annulé, Bordeaux-Bègles se retrouvait à jouer ses premières rencontres à ...