Champions Cup : La Rochelle bien plus qu’un simple outsider

Twickenham, accueillera dans son antre une finale inédite 100% française entre Toulouse et La Rochelle. Si les Toulousains ont l’habitude de ces rendez-vous de phase finale, La Rochelle fait office d’outsider dans ce match.

Toulouse : dans le sillage d’un Dupont stratosphérique

Les Toulousains s’avancent en favoris, de par son expérience des finales, que soit en Top 14 ou en Champions Cup. Ils pourront encore une fois s’appuyer sur leur charnière internationale : Dupont – Ntamack, même si ce dernier revient de blessure. Le demi de mêlée sera comme toujours l’arme offensive numéro 1, lui qui compte 4 essais en 4 matchs de Champions Cup mais 20 défenseurs battus, 7 passes après contact ou encore et 6 franchissements.

La Rochelle : seulement outsider ?

La Rochelle est certainement bien plus qu’un outsider car même s’il s’agit d’une première finale dans la compétition pour cette formation, les résultats du club sont tout simplement époustouflants cette saison. En grande forme en championnat, et se payant le luxe de sortir le Leinster en demi-finale, les Rochelais vont devoir encore sortir un grand match face aux Toulousains

Symbole de cette montée en puissance tout au long de la saison : Will Skelton. Le puissant deuxième ligne australien auteur d’un essai en demi finale, sera de nouveau très important dans cette finale. Ayant gagné en mobilité (42 mètres parcourus ballon en main contre le Leinster), il tentera d’amener La Rochelle vers une victoire historique.

Au-delà d’un titre européen, cette affiche porte en elle un air de phase finale de championnat de France. Ce sont les deux premiers du championnats qui s’affrontent, rappelons-le. Sur l’expérience, Toulouse pourrait s’imposer, mais La Rochelle est une équipe joueuse, solide en défense et en pleine possession de ses moyens.

  • Nicolas, 24 ans, est étudiant en Master 1 à Amos Bordeaux. Joueur et passionné de rugby depuis toujours, Nicolas a travaillé dans le milieu de sport avec plusieurs associations. Il souhaite devenir agent de joueur de rugby et cherche à approfondir sa connaissance de l'écosystème du rugby français et international.

Vous pourriez aimer aussi

H Cup – Toulon-Saracens : 2 grosses défenses à l’oeuvre

Nous l’avons vu, Saracens et Toulon présentent des atouts offensifs différents mais parmi les ...