Champions Cup – la finale en chiffres

2
2ème finale européenne perdue pour Clermont et aucun titre ! Si on y ajoute les finales du championnat de France, les Jaunards ont perdu dans leur histoire, 12 de leurs 13 finales dans les compétitions phares. Dur !

3
Evidemment comme le 3ème titre consécutif pour Toulon. Une première dans l’histoire de la compétition, puisque le Leinster et Leicester s’étaient arrêtés à 2.

6
Comme le nombre de titres en Coupe d’Europe pour Frédéric Michalak ! un record là aussi !

8
Comme le nombre de finales disputées par le RCT de l’ère Boudjellal (5 ans dans l’élite seulement), soit autant que sur les 100 premières années d’existence du club fondé à 1908 !

23%
Comme le pourcentage de plaquages manqués sur cette finale (à comparer aux 11% sur l’ensemble de la compétition !).La défense, d’habitude extrêmement performance, est passée à côté. Le slalom réussi par Mitchell sur son essai (4 plaquages manqués par les Clermontois sur l’action) illustre parfaitement cette faiblesse passagère.

929
Comme le total de mètre parcourus par Nick Abendanon sur l’ensemble de la compétition, soit le plus fort total parmi tous les joueurs. L’arrière anglais, véritable feu-follet (son essai contre Toulon est une petite merveille), est leader dans bon nombre de statistiques : défenseurs battus, franchissements, ballons portés, etc.

Tags:

  • Gillen Gamiochipi

    Gillen est data-journaliste et responsable éditorial de Branchez Rugby.

  • Show Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous pourriez aimer aussi

ERCC – Castres-Wasps : l’enjeu est ailleurs

Quel est l’enjeu de ce Castres-Wasps ? Après seulement 2 journées, si officiellement, les ...