Champions Cup : des statistiques en faveur de Toulouse mais la dynamique est du coté de la Rochelle

Cette 26ème finale Européenne est inédite. C’est la 7ème finale pour Toulouse et la première pour La Rochelle. Cette finale sera la possibilité pour Toulouse de décrocher un 5ème titre et de se hisser sur la marche du podium de meilleur club européen. En quelques lignes, voici les enjeux de cette finale à Twickenham chez nos amis anglais. Avec une jauge à 10 000 spectateurs et une recette que tous les présidents actuels de Top 14 aimeraient avoir en perspective pour les phases finales.

Comment va se jouer cette finale ?

C’est une question que je me suis posé dès les résultats connus des demi-finales. Comme un match de niveau international ou dans un format plus proche d’une finale du championnat de France de Top 14 ? La culture des clubs français en finale c’est de l’engagement, de la défense et de l’occupation. C’est une recette connue et que les clubs du Top 14 maitrisent. D’autant que du coté de Toulouse, on sait qu’ils ont une génération de joueurs capables de faire la différence individuellement dans un match fermé.

Photo : Patrick Derewiany / Icon Sport

Une finale internationale

Dans la mentalité des clubs français, on peut penser qu’un titre de champion de France est plus important que celui d’Europe mais cela cela sera une finale de très grande intensité. Toulouse, en allant gagner au Munster puis à Clermont avant de battre l’UBB chez lui, a montré toute sa volonté de remporter un cinquième titre. La Rochelle de son coté est dans une dynamique de grands clubs. Un statut qu’il est en train d’acquérir au regard de la saison actuelle en Top 14 et de sa victoire face au Leinster. Un match référence sur le plan des statistiques de ses joueurs.

La Rochelle à l’opportunité de devenir une référence internationale

Même si les statistiques en Top 14 sont en faveur de Toulouse, sans oublier l’expérience de ce genre de finale, La Rochelle est vraiment dans une dynamique internationale. Cette finale est vraiment la possibilité de le montrer en s’appuyant sur l’impression de puissance dégagée dans sa rencontre face au Leinster. A l’image du jeune talonneur de la Rochelle Pierre Bourgarit qui ne retrouvera pas face à lui Julien Marchand, le talonneur titulaire du XV de France et de Toulouse.

Quelle sera la fraicheur physique des joueurs ?

Dans les vestiaires du Top 14, tous les entraîneurs du Top 14 s’accordent à dire que cela a été une année difficile à gérer physiquement pour les joueurs. Avec notamment des coupures longues pour match reporté ou au contraire des rencontres successives pour que le calendrier ne prenne pas de retard. En revanche, le calendrier européen distinct dans le temps de celui du Top 14 avec une finale fin juin donne l’opportunité aux joueurs de se concentrer mentalement sur cette finale et d’y mettre une grande intensité. Donc cela sera à mon avis un choc international intense avec je l’espère des coups d’éclats liés à la qualité individuelle des joueurs des deux équipes.

  • Ancien joueur de rugby à XV international français (49 sélections), troisième ligne aile. Clubs : Section Paloise, RC de France, Western Province, Harlequins

Vous pourriez aimer aussi

Louis Picamoles

Picamoles en fer de lance face à l’énorme défense des Sarries

Saracens-Toulouse, c’est l’un des premiers chocs qu’offre cette Champions Cup ! Saracens est le ...

Toulon

Champions Cup – les quarts de finale en chiffres

1 Comme le total d’essais marqué sur le match Racing-Saracens, la partie la plus ...

Toulouse n’est plus tout à fait en Europe !

C’est une surprise de taille mais le résultat est là : sur ce terrain ...