Non classé
Non classé

C’est la reprise – partie 2 !

Francois Steyn of Montpellier during the Rugby Top 14 League semi final match between RC Toulon and Montpellier on June 18, 2016 in Rennes, France. (Photo by Dave Winter/Icon Sport)

Toulouse-Montpellier
Après une saison d’adaptation, Ugo Mola et son staff doivent maintenant décrocher un titre ! Pour cela, ils vont certainement miser sur les jeunes du club. Les matchs de préparation, conclus par 2 défaites (contre le Racing 92 et Toulon) n’ont pas permis d’engranger de la confiance) mais il est difficile de juger une équipe sur ce seul critère. Face à un adversaire direct pour la qualification et pour le premier gros choc de la saison, les Toulousains doivent envoyer un message au Top 14 : ils font bien partie des favoris !
Du côté de Montpellier, une première victoire à l’extérieur serait un sacré bonus sans pour autant que la défaite soit dramatique. Jake White vient d’annoncer son quatuor de leaders où l’on retrouve notamment le jeune Galletier, qui n’était pourtant pas un titulaire en puissance l’an dernier : peut-être faut-il y voir une nouvelle façon de manager, avec davantage de turnover ?

UBB-Racing 92
L’autre gros choc de la journée, entre le Champion en titre et l’éternel outsider ! Le Racing 92 a réalisé une pré-saison idéale et démarre avec le plein de confiance. Du côté de l’UBB, l’ambition générale sera certainement de retrouver un allant offensif, légèrement absent lors de l’exercice précédent : le départ de Vincent Etcheto, alors entraineur des 3/4 et à la philosophie de jeu très offensive y était peut-être pour quelque chose. Ce départ maintenant digéré et avec l’arrivée du maitre à jouer Ian Madigna, les Girondins doivent à nouveau être capable d’infliger des manitas à domicile, même (voire surtout) face au champion en titre !

Bayonne-Toulon
Vincent Etcheto, justement, a réussi sa première saison en Pays Basque. La 2ème sera évidemment plus compliquée, d’autant plus qu’elle démarre par un sacré match à domicile, contre Toulon. La victoire semble hors de portée, mais lors de son match amical, l’Aviron n’a pas été ridicule face au Racing, loin s’en faut. Et s’il y a une période où il faut prendre les Toulonnais, c’est peut-être maintenant. Il faut dire que l’intersaison a été sacrément agitée : si les joueurs n’étaient pas spécialement concernés, le staff a mis du temps à se stabiliser et cette incertitude n’est jamais bonne.

Share with

Récents

Antoine Dupont à 7 pour la finale HSBC Seven à Madrid
Antoine Dupont fidèle à ses engagements fait bien partie de la délégation masculine de Rugby à 7 qui jouera la finale HSBC Seven du 31 mai au 2 juin à…
DECATHLON s’engage dans le rugby avec la marque aux 3 Kiwis
Il n’est pas évident d’imaginer d’emblée que le logo de la marque Canterbury se sont trois Kiwis. Un oiseau de Nouvelle-Zélande qui ne vole pas et reconnaissable à son long…
Coupe d’Europe, avantage France
La finale de la Coupe d’Europe est la date majeure du rugby professionnel. Depuis la première finale le 7 janvier 1996, sur la pelouse de l’ancien Arms Park de Cardiff…
Soutenez le livre des signatures de tous les joueurs de rugby
Se sentir soutenu… peu importe ce que l’on entreprend est une des valeurs essentielles du rugby aime à rappeler Xavier Brissart l’auteur de « l’Art de la guerre du Rugby ». Il…
Capital pour l’UBB
C’est bien connu. Dans le rugby, les avants gagnent les matchs, les 3/4 décident de l’écart. Et ce sera toujours vrai, tant la dimension du combat est prépondérante sur le…

ON RECOMMANDE

France 39/3 Italie : Avec 15 points, Joanna Grisez a montré la voie !
Un Boxing Day réduit mais riche en enseignements
Oyonnax – Agen : Jake Mcintyre, l’une des révélations de cette saison ?
Journée 4 : un nouveau week-end de folie ? – part. 2
RECHERCHE
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !