Business
Business

Banco pour le Top 14

markus-spiske-ms6N-gBtbCQ-unsplash

La Ligue Nationale de rugby vient de lancer son appel d’offre pour les droits TV de la période 2027-2031. Actuellement, la LNR empoche 121,6 millions d’euros par saison (113,6 pour le TOP 14 et 8 pour la PRO D 2). Le mercure va monter. La LNR a fixé un droit de réserve à 130 millions d’euros et 2 facteurs plaident pour une hausse substantielle de ces droits :

  • Le TOP 14 est le championnat le plus attractif, le plus passionnant du monde. Son équilibre des forces -jamais la compétition n’a été aussi serrée-et la qualité des matchs en progression constante fabriquent un produit TV de grande qualité pour Canal Plus. Les stades sont remplis de supporters passionnés mais sages. Le rugby, dans sa professionnalisation, ressemble de plus en plus au foot sans les mauvais côté de celui-ci. Chez ces gens là (au rugby), subsistent la bonne éducation, le respect de l’arbitre, de l’adversaire, autant de valeurs bankable comme on dit qui font que le rugby possède beaucoup d’arguments avant l’ouverture des enveloppes…
  • Dans le même temps, la situation des clubs de rugby est extrêmement fragile sur le plan économique (70 millions d’euros de perte pour les 14 clubs de l’élite), il est assez clair que certains propriétaires vont pousser à la ligue pour que Canal fasse un effort supplémentaire.

Le rugby professionnel, c’est beau mais très cher..

Le rugby est un sport de contact, traumatisant qui interdit les matchs en semaine. Dès lors, les dirigeants des clubs sont devant une équation bien délicate.. Comment équilibrer des budgets autour de 40 millions d’euros avec seulement 15 (17 pour les plus forts) dates à domicile (13 en top 14, 2,3 ou 4 en coupe d’Europe). La billetterie, la capacité d’accueil des stades, les hospitalités, les partenariats, tout a été récuré ! A bien y réfléchir, LE vecteur qui peut permettre de faire rentrer plus d’argent est unique : Les droits TV..

On annonce 140 millions par saison pour les 4 lots. Les 2 premiers lots avec 6 matchs de chaque journée et les magazines, l’ensemble des phases finales semblent dessinés pour Canal. Un 3 ème lot avec le 3 ème choix de chaque journée (et le 4 ème en co-diffusion), le 2ème choix des barrages et des demi finales en co-diffusion ne manque pas d’intérêt pour l’un des réseaux de Canal. Enfin, le 4 ème lot concerne la PRO D 2 qui -à l’instar du TOP 14- passionne et remplit les stades.

Pendant longtemps, Paul Goze, l’ancien président de la ligue a eu une politique de bon père de famille avec une augmentation constante, régulière, sans coups d’éclat. Le fiasco du foot avec médiapro et les fameuses valeurs du rugby plaidaient pour une gestion douce de ce secteur. Mais on vous le dit, les temps changent. Le propriétaires, les investisseurs se régalent sans doute du spectacle mais les fin de saison, les bilans financiers sont parfois moins drôles..

Le rugby est professionnel depuis 1995 (1998 pour la France avec la création de la ligue nationale de rugby)..

Pour la période 95-98, le rugby empochait 1, 2 millions d’euros par saison, près de 10 fois plus entre 1998 et 2003 ( 10,7 millions d’euros par saison). Avec 121,6 millions d’euros par saison lors du dernier contrat, on s’aperçoit que la valeur du produit s’est multiplié en l’espace de 25 ans. Et ce n’est pas fini. La qualité du produit autant que les soucis financiers du rugby plaident pour un pari : des droits TV autour de 150 millions par saison..

C’est presque indispensable pour la survie du modèle français (un rugby de clubs et une équipe nationale, 2 employeurs) dans la lutte mondiale de pouvoir face aux fédérations (rugby de franchise avec les équipes nationale, 1 seul employeur). Le match est lancé et le TOP 14 aura besoin d’un soutien financier très fort de son partenaire/diffuseur pour rester la référence mondiale.

Banco pour le TOP 14 (et la PRO D 2) !!!!

Share with

Récents

Antoine Dupont à 7 pour la finale HSBC Seven à Madrid
Antoine Dupont fidèle à ses engagements fait bien partie de la délégation masculine de Rugby à 7 qui jouera la finale HSBC Seven du 31 mai au 2 juin à…
DECATHLON s’engage dans le rugby avec la marque aux 3 Kiwis
Il n’est pas évident d’imaginer d’emblée que le logo de la marque Canterbury se sont trois Kiwis. Un oiseau de Nouvelle-Zélande qui ne vole pas et reconnaissable à son long…
Coupe d’Europe, avantage France
La finale de la Coupe d’Europe est la date majeure du rugby professionnel. Depuis la première finale le 7 janvier 1996, sur la pelouse de l’ancien Arms Park de Cardiff…
Soutenez le livre des signatures de tous les joueurs de rugby
Se sentir soutenu… peu importe ce que l’on entreprend est une des valeurs essentielles du rugby aime à rappeler Xavier Brissart l’auteur de « l’Art de la guerre du Rugby ». Il…
Capital pour l’UBB
C’est bien connu. Dans le rugby, les avants gagnent les matchs, les 3/4 décident de l’écart. Et ce sera toujours vrai, tant la dimension du combat est prépondérante sur le…

ON RECOMMANDE

DECATHLON s’engage dans le rugby avec la marque aux 3 Kiwis
Il n’est pas évident d’imaginer d’emblée que le logo de la marque Canterbury se sont trois Kiwis. Un oiseau de…
Paris sportifs : le rugby se fait sa place
Grâce à la Coupe du Monde, le rugby a fortement progressé (+40 %) sur le marché des paris sportifs. Même…
100 jours des JO : le sponsoring des athlètes a fait un bon en avant estime Sporsora
A 100 jours des JO de Paris, Sporsora publie un bilan du sponsoring sportif des Athlètes par les marques. 762…
Neoma Business School – Rouen : La 23ème édition du Tournoi EY Top Eight grâce à l’entrepreneuriat étudiant du 5 au 7 avril
Depuis sa création en 2001, Neoma Business School à Rouen a été à l’avant-garde de l’innovation éducative et de l’engagement…
RECHERCHE
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !