10 sur 11 pour des clubs anglais en grande forme

Owen Farrell

2ème journée de Champions Cup : les clubs anglais sont en grande forme, le Leinster beaucoup moins. Entrée en matière difficile pour l’UBB et Toulon. Le résumé du week-end en 6 chiffres clés.

1
– Le Leinster, triple champion d’Europe entre 2009 et 2012, est en grosse difficulté. La province irlandaise n’a pris qu’un seul point et a déjà dit adieu à la qualification, ou presque. Les Scarlets et Trévise sont les 2 autres clubs à déjà compter 2 défaites.

3
– Avec 3 essais au compteur, l’ailier américain des Saracens Chris Wyles est actuellement le meilleur marqueur de Champions Cup. Il devance notamment Strettle qui a signé un doublé pour Clermont ce samedi.

5
– Seulement 2 clubs ont signé une victoire à 5 points ce week-end. Il s’agit deClermont et du Racing 92. L’ASM a été particulièrement inspirée sur le plan offensif face aux Ospreys mais ses errances défensives ont permis aux Gallois de décrocher un point de bonus qui pourrait leur être précieux dans la course à la qualification.
– Le Racing 92 signe LA grosse opération de cette journée, en allant gagner chez les Scarlets avec le bonus offensif. Avec cette victoire, les hommes de Labit et Travers ont une occasion idéale de se retrouver avec 3 victoires sur leurs 3 premiers matchs, puisqu’ils recevront lors des 2 prochaines journées. Reste à confirmer…

10
– Les clubs sont en grande forme en ce début de Champions Cup : ils ont remporté 10 de leurs 11 matchs !
– Leicester est le seul club à avoir réalisé le carton plein sur les 2 premières journées, grâce à ses succès bonifiés contre le Stade Français et à Trévise.

30
– L’UBB et Toulon ont connu une entrée particulièrement difficile dans la compétition. Les 2 clubs ont encaissé plus de 30 points : 32 exactement pour le RCT qui n’a pas existé face aux Wasps ; les Girondins ont beaucoup plus tenté mais ont manqué de rigueur défensive face à Exeter (défaite 34-19 au final).

37
– Avec 37 ballons portés en 2 rencontres, Louis Picamoles est le joueur le plus sollicité de la compétition sur le plan offensif. Il a une nouvelle fois été extrêmement déterminant dans le succès face à Oyonnax (24-18).

Tags:

  • Gillen Gamiochipi

    Gillen est data-journaliste et responsable éditorial de Branchez Rugby.

  • Show Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous pourriez aimer aussi

Clermont – Ulster : Surfer sur la dynamique européenne

C’est un véritable huitième de finale que les Clermontois vont aborder ce samedi avec ...

ERC – poule 3 : Toulon repart à la conquête du titre

Sorti en quart de finale par le Racing 92 après 3 titres consécutifs, le ...

HCup – Toulon – Leinster : ce sera dur pour Toulon

Toulon s’est offert le luxe de jouer son quart de finale à domicile. Ce ...