1
Après leur victoire respective contre Newport et Leicester, Montpellier et le Racing 92 vont connaitre la première finale européenne de leur histoire.

17
Avec 17 points marqués, la charnière Catrakilis (14 points)/Paillauge (3) a su concrétiser les efforts de l’ensemble de l’équipe. Sans être géniaux, à la Sud-Af’, les Montpelliérains n’ont jamais été inquiétés lors de cette demi face aux Dragons.

47
Luke Charteris n’est pas qu’un excellent preneur de balles en touche (6 touches volées sur cette Champions Cup). C’est aussi un infatigable défenseur : le meilleur de la compétition, avec 107 plaquages.

86
Mention spéciale dans cette équipe montpelliéraine à Qera : le 3ème ligne s’éclate aux côtés de Spies et Ouedraogo. Il cumule 86 ballons portés sur l’ensemble de ses matchs européens (meilleur de la Challenge Cup).

273
En finale, les Racingmen vont jouer ce qui se fait de mieux en Angleterre. Leader de Premiership, invaincus en Champions Cup, les Saracens ont la meilleure attaque de la compétition, avec 273 points marqués (moyenne de 34 points par match).

659
De retour au top depuis plusieurs, Brice Dulin est sans aucun doute l’un des meilleurs arrières européens actuellement. Il cumule 659m parcourus et 10 passes après contact depuis le début de la compétition. Le trio offenf qu’il forme avec Imhoff (4 essais) et Rokocoko n’a que peu d’égal.

1990
Pour le Racing, cette victoire les amène vers leur première finale depuis 1990 et le fameux titre de la génération « Show-Bizz » !

2011
La dernière finale du MHR remontait à 2011 et la défaite contre le Stade Toulousain.

Tags:

  • Gillen Gamiochipi

    Gillen est data-journaliste et responsable éditorial de Branchez Rugby.

  • Afficher les commentaires

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous devriez aussi aimer

Harlequins – Clermont : Assurer le quart au Michelin

Après avoir assuré sa présence en quart de finale de la Champions la semaine ...

Exeter – La Rochelle : dur dur de résister aux Chiefs

Déjà éliminés (ou presque) malgré une Coupe d’Europe plutôt encourageante, les hommes de Jono ...