Le bilan du Super Rugby après la victoire des Hurricanes

La saison de Super Rugby s’est clôturée le week-end sur la victoire surprise des Hurricanes (20-3 contre les Lions) : ce premier titre de l’histoire de la province néo-zélandaise, c’est l’occasion de dresser un bilan de la compétition qui intégrait 3 nouvelles équipes.

La phase régulière

Les provinces néo-zélandaises ont assez largement dominé la phase régulière, en plaçant 4 équipes parmi les 8 qualifiés. Les Chiefs et les Crusaders ont été très performants en signant 10 succès chacun (pour seulement 3 défaites). L’Afrique du Sud a également répondu présent en plaçant 3 provinces en phase finale, dont les Lions, 3èmes du classement et finalistes. La vraie déception vient des provinces australiennes avec seulement 1 qualifié, les Brumbies.

Le Champion

« Seulement » 4èmes de la phase régulière (8 victoires pour 4 défaites), les Hurricanes ont conquis le titre en élevant sacrément leur niveau sur les matchs éliminatoires : gros carton contre les Sharks en quart de finale (41-0), victoire facile en demi (25-9) contre les Chiefs, champions en 2012 et 2013 puis dernier succès face aux Lions pourtant favoris. Après avoir échoué en finale l’an dernier, les Néo-Zélandais remportent donc leur premier Super Rugby. L’effectif est très intéressant avec notamment le capitaine Dane Coles, les 3èmes lignes Ardie Savea et Victor Vito, les ailiers Julian Savea, Cory Jane, l’arrière Milner-Skudder et bien sûr Beauden Barrett.

Le joueur : Beauden Barrett

L’ouvreur est clairement le joueur-clé dans le titre des Hurricanes : il a notamment été décisif en finale, en marquant l’essai de la gagne. Il a surtout été extrêmement régulier tout le long de la saison, finissant meilleur réalisateur de la compétition (223 points marqués).

Les nouvelles franchises

Le Super Rugby n’est pas une sinécure et les 3 nouveaux l’ont appris à leurs dépens : on retrouve ainsi tous parmi les 4 derniers du classement. La satisfaction vient des Jaguars qui ont tout de même décroché 2 succès (comme les Kings) mais qui, concrètement à eux, ont su décrocher 5 bonus défensifs (le plus gros total du championnat).

  • Gillen Gamiochipi

    Gillen est data-journaliste et responsable éditorial de Branchez Rugby.

  • Show Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous pourriez aimer aussi

Castres prendra-t-il l’eau ce soir ?

Les pluies éparses de cette soirée en l’antre castraise de Pierre Antoine noieront-elles les ...

La France au Brésil ? Merci le rugby !

C’est la fête des Bleus du foot ! On pourrait croire, vu la liesse ...

Un petit club qui monte

C’est une de ses aventures du rugby que l’on aime bien. Un club tout ...