Vox Players
Vox Players

Julien Dumora : « Je vais essayer de vivre à fond ces dernières années et de profiter un maximum »

Julien Dumora of Castres during the Top 14 match between Castres olympique and Union Bordeaux Begles on September 7, 2019 in Castres, France. (Photo by Laurent Frezouls/Icon Sport) - Julien DUMORA

En fin d’année 2020, Julien Dumora choisir de prolonger son contrat de 3 saisons pour un dernier challenge à haut niveau. Au club depuis 2014, Dumora est en passe de boucler une belle histoire avec un cycle de 10 ans sous les couleurs castraises. Il terminera à 36 ans avec encore une motivation intacte :

« C’est ma 7ème saison à Castres. J’ai prolongé 3 ans supplémentaires car je me sens les capacités physiques de pouvoir le faire. Je n’ai presque jamais eu de grosses blessures, et il était important pour moi de passer le cap des 35 ans dans ma tête, et de pouvoir finir ma carrière à cet âge-là. Je vais terminer à 36 ans, je pense que c’est le bon âge. Je veux pouvoir venir jouer à Arudy avec quelques belles années devant moi. »

Une nouvelle occasion de briller pour lui qui enchaine cette année les matchs de haut niveau. Cette saison, l’arrière castrais a déjà disputé 18 rencontres (toutes en tant que titulaire) avec 2 essais, 5 pénalités et 4 transformations à son actif. Des performances remarquées qui l’on poussé à prolonger pour pouvoir continuer de vivre de bons moments avec le CO, et pourquoi pas, décrocher un nouveau Brennus ?

« Ça me donne aussi un but ultime. Je sais qu’après ces 3 ans ce sera terminé. Je vais essayer de vivre à fond ces dernières années et de profiter un maximum de tout cela. »

Le Brennus ? Julien l’a déjà côtoyé ! C’était lors de la saison 2017/2018 où le Castres Olympique l’avait emporté avec autorité face à Montpellier sur le score de 29/13. Julien avait notamment inscrit le premier essai de son équipe juste avant la mi-temps.

« La saison 2017/2018 avec Castres, ça a été éprouvant mais au final on se dit qu’on n’a pas fait tout cela pour rien. Comparé aux autres clubs, on n’a pas le même nombre de joueur que les autres clubs. Pour nous les joueurs, ça a été une saison très longue, très rude. Beaucoup de joueurs ont enchaîné les matchs week-end après week-end, mais avec le brennus en fin de saison, tu te dis que tu n’as pas fait tout cela pour rien. C’était vraiment le but ultime et le rêve de tout joueur français de soulever ce brennus. Et le fait de l’avoir fait avec une ville comme Castres, c’était vraiment mon plus beau souvenir sur les terrains. »

Julien Dumora lors de la finale du Top 14 ; 2 juin 2018 au Stade de France, Paris, France. (Photo by Anthony Dibon/Icon Sport)

Mais à son arrivée à Castres en 2014, Julien Dumora n’était pas un incontournable de l’effectif tarnais

« Il faut continuer de croire en soi et de travailler. A mes débuts à Castres, j’étais souvent remplaçant, j’avais un peu le rôle de couteau suisse à jouer un peu partout derrière, et c’est vrai que maintenant, basculer comme un cadre, c’est le fruit du travail tout simplement, et de ne jamais abandonner. »

Mais après ce titre de champion de France, une dernière chose restait en suspens pour l’arrière Castrais : le XV de France. Un rêve ultime pour un joueur de rugby, celui de porter un jour le maillot. Malgré ses 32 ans, Julien Dumora garde tout de même ce rêve dans un coin de sa tête tant qu’il n’a pas raccroché les crampons

« Après cette saison 17/18, je n’étais pas loin de pouvoir intégrer l’équipe de France. Il faudra en reparler en fin de carrière ! Pour l’instant, ce n’est pas fini, j’ai toujours dans un coin de la tête l’idée de porter ce maillot. Mais si ça venait à ne pas se faire, ça serait forcément un regret de ne pas l’avoir porté parce que c’est vraiment la consécration pour tout joueur professionnel. »

Comme Julien le rappelle justement, Castres n’est pas souvent considéré à sa juste valeur. Souvent cantonné à l’étiquette de vaillante équipe dénuée de qualité, les performances castraises ne repose pas sur du hasard, et les joueurs qui composent cet effectif ont réussi à jouer les premiers rôles tout au long du championnat

« C’est vrai qu’en 2017/2018, lorsqu’on est champion, on a un seul mec qui est en équipe de France, c’est Mathieu Babillot. Si tu regardes les clubs champions les années suivantes, tu as toujours 8/10 joueurs qui partent en Equipe de France »

Avec un contrat qui s’étend jusqu’à 2024, Julien Dumora et le Castres Olympique pourrait à nouveau venir jouer dans le haut de tableau pour tenter de glaner un nouveau Brennus !

Julien Dumora et Castres célèbrent la victoire lors du match des phases finales du Top 14 français entre le Stade Toulousain et Castres au Stade Ernest Wallon le 19 mai 2018 à Toulouse, France – Photo by Laurent Frezouls/Icon Sport
Share with

Récents

Le prono de week-end : La Section Paloise prête à jouer une place dans les 6 premiers ?
Le Top 14 reprend ses droits en cette deuxième partie du mois d’Avril. Après deux semaines de Coupe d’Europe, le championnat de France entre dans sa dernière ligne droite avec…
100 jours des JO : le sponsoring des athlètes a fait un bon en avant estime Sporsora
A 100 jours des JO de Paris, Sporsora publie un bilan du sponsoring sportif des Athlètes par les marques. 762 sportifs sont recensés dans les teams de marque. En dix…
Le prono de week-end : La Rochelle prêt à jouer un mauvais tour au Leinster ?
La compétition se resserre en cette fin de saison, les matchs à élimination directe sont déjà le quotidien des meilleures équipes. Qualifié sur le fil la semaine passée en Afrique…
Rugby à 7 masculin : sans Dupont les bleus en argent à Hong Kong.
Après sa médaille d’or à Los Angeles, le rugby à 7 masculin a confirmé lors de l’étape de Hong kong et cette fois ci sans Antoine Dupont. La confiance est…
Le prono de week-end : Retour gagnant pour la charnière Dupont/Ntamack ?
La Coupe d’Europe de rugby reprend ses droits ce week-end pour les 1/8 de finale de la compétition. Début de la phase à élimination directe avec un choc franco-français entre…

ON RECOMMANDE

[Joue la comme Cabannes] la discipline mérite son entraîneur
49 fois international, champion de France avec le Racing Club de France, joueur professionnel en Angleterre et en Afrique du…
Olivier Hiquet nous raconte sa vie de data analyst dans le rugby espagnol
Olivier Hiquet a grandi sur la côte landaise, du côté de Soutons où le rugby est une affaire de famille. Son…
Xavier Brissard – Educateur : « Peut-être que si on formait un peu moins au poste et davantage au rugby, ce serait plus intéressant ! »
Ancien joueur de rugby amateur, Xavier Brissard a choisi d’écrire un livre pour transmettre et partager son expérience du terrain….
Jean-Laurent Granier, président du Rugby Club : « Même si une entreprise a besoin de structures et de management comme une équipe de rugby a besoin d’un capitaine et de coachs, le rôle de chacun est essentiel pour que cela fonctionne »
Président directeur général de Generali France, filiale française de la troisième compagnie d’assurances au monde, Jean-Laurent Granier est aussi président…
RECHERCHE
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !