Italie – France : une large victoire à la sauce Galthié. Les 4 enseignements du match

Facile vainqueurs à Rome, les Bleus de Galthié ont eu l’intelligence de ne pas surjouer malgré la faiblesse de l’adversaire. Ils se sont en réalité appuyés sur les fondamentaux établis par le staff depuis son arrivée fin 2019 : défense, contre-attaque, réalisme et jeu au pied.

Une possession laissée aux Italiens

A l’image de son Tournoi 2020, l’équipe de France a très peu porté le ballon face aux Transalpins : 84 ballons portés contre 134. Laissant volontiers le ballons à l’adversaire, sans frustration pour finir avec à peine 43% de possession !

Une grosse défense… de plus en plus disciplinée

Forcément, les Bleus ont beaucoup défendu (158 plaquages contre 83) et l’ont plutôt bien fait : 88% de réussite au plaquage, malgré 7 franchissements subis. S’ils ont fait preuve d’indiscipline (6 pénalités) en première mi-temps, ils se sont parfaitement repris sur les 40 minutes suivantes ((2 pénalités seulement).

Un froid réalisme sur les ballons de récupération

Comme à leurs habitudes, Antoine Dupont et ses coéquipiers ont su parfaitement les turnovers et ballons de récupération, se montrant notamment parfaitement réalistes : 7 essais ont été inscrits au total alors que les Français n’ont franchi « que » 7 fois la ligne d’avantage. A titre de comparaison, les Italiens n’ont marqué qu’une fois en franchissant autant.

Brice DULIN – Photo by Anthony Dibon/Icon Sport – Stadio Olimpico – Rome (Italie)

Un jeu au pied performant, notamment grâce à Dulin

C’est désormais très largement installé dans le rugby mondial : le jeu au pied est terminant dans le résultat d’un match. Longtemps défaillants dans ce secteur, les Bleus sont en progression constante. Contre les voisins italiens, ils ont joué 34 ballons au pied (vs 23), gagnant beaucoup plus de terrains que leurs adversaires (1197m contre 819). La patte gauche de Brice Dulin (10 coups de pied, 406m) ont été souvent mis à contribution, tout comme la droite d’Antoine Dupont (9 coups de pied), déchargeant à partie Mathieu Jalibert de cette charge.

Retrouvez notre sélection des joueurs clés de cette rencontre

Tags:

  • Gillen est data-journaliste et responsable éditorial de Branchez Rugby.