Grosso, Bastareaud, Gabrillagues : ils ont une belle carte à jouer face à l’Italie

Toulon : Mathieu Bastareaud est galvanisé par son nouveau statut avec le RCT

Depuis le début de saison, Mathieu Bastareaud semble galvanisé par son statut de capitaine. Dans le jeu, le trois-quart centre est monstrueux : 6 plaquages par match, à 83% de réussite ; 34 mètres parcourus en moyenne et des percussions toujours aussi dévastatrices. Surtout, il se révèle être un véritable leader sur le terrain, partageant sa rage de vaincre, tout en gardant une sérénité et un recul sur l’enjeu assez étonnant. Bien sûr, sa densité ne favorise pas forcement un jeu collectif aérien et rapide. Mais clairement, Bastareaud est aujourd’hui l’un des rares joueurs français à porter cet état d’esprit de gagneur. Pourvu qu’il le garde en équipe de France et qu’il soit contagieux.

Stade Français : Paul Gabrillagues, un défenseur de niveau international

Remplaçant sur les 2 premiers matchs du Tournoi, Paul Gabrillagues est propulsé titulaire face à l’Italie. Dans la lignée de la saison dernière, le 2ème ligne du Stade Français enchaine les grosses performances avec son club : en défense, il est certainement l’avant français le plus constant, avec près de 13 plaquages par match et une présence permanente dans les zones de rucks. Homme de base du club parisien depuis 2 saisons, Gabrillagues a une belle opportunité de le devenir avec les Bleus.

Clermont : Rémy Grosso, la surprise du chef

A 29 ans, Rémy Grosso connait une véritable renaissance. Dans un Clermont en difficulté, et malgré 2 dernières saisons dans beaucoup jouer (16 matchs au total depuis 2 ans), l’ailier est rayonnant : en 12 titularisations, Grosso a énormément apporté sur le plan offensif avec 60 mètres parcourus par rencontre et près de 1,25 franchissement en moyenne. Titulaire surprise face à l’Italie, l’ancien Castrais a une belle carte à jouer : s’il parvient à s’impliquer dans le jeu, à venir apporter sa puissance et sa vitesse dans la ligne, alors il pourrait très bien finir le Tournoi.

  • Gillen Gamiochipi

    Gillen est data-journaliste et responsable éditorial de Branchez Rugby.

  • Show Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

You May Also Like

Bilan : les statistiques de la tournée catastrophe

0 – Pour conclure la tournée, les Bleus n’ont pas réussi à aller dans ...

Gomes Sa, Priso, Chat : l’avenir de la première ligne, c’est eux

Racing 92 : Cedate Gomes Sa, le pilier façon « impact player » Plutôt remplaçant avec ...