Eclipse partielle pour le rugby français !

Equipe de France

Depuis hier, l’Irlande a la tête dans les étoiles, vainqueur du Tournoi 2015, après avoir remporté celui de 2014.

Les anglais, eux, ont brillé en attaque mais leur défense trop perméable les repousse à la seconde place, à égalité de points avec les Gallois et les Irlandais.

Comme on pouvait le pressentir, les Italiens et les Écossais s’arrachent la cuillère de bois dans une lutte qui tourne à l’avantage des transalpins cette année.

L’équipe de France, elle, s’éclipse du Tournoi sur un très beau match… avec quand même 20 points dans la besace. Certes, on a vu du beau jeu, de belles attaques, de l’envie avec un Nakaitaci virevoltant et quelques belles courses de Spedding. Certes, on a vu un sprint extraordinaire de Debaty qui offre un soutien inespéré à ce même Nakaitaci après une course de 80 mètres et un essai d’anthologie ! Certes… mais les anglais ont marqué 55 points et 7 essais !

Alors, c’est vrai, entre ombre et lumière, le supporter français a envie de s’enthousiasmer, sevré qu’il est depuis tellement longtemps de beau jeu, mais il nous faut garder les pieds sur terre et ne pas trop s’éblouir devant quelques éclairs, il est vrai flamboyants, mais qui risquent fort de provoquer une cécité partielle voire totale.

Il faut donc garder les pieds sur Terre, travailler, réfléchir, batailler, comprendre, proposer…  afin que dans quelques mois, les Bleus, enfin, nous illuminent, nous aveuglent, nous irradient par l’insolence et la beauté d’un rugby total, volontaire, gai et offensif. Alors, nous pourrons rêver avec eux et, ensemble, décrocher la Lune !

 

 

Si si l’Angleterre a brillé en attaque mais s’est assombri

  • Alain Ortega

    Troisème ligne aile - né le 29/10/1961 (56 ans) à Paris - 1,85 et 90 kgs - clubs : RCC (La Courneuve), CSBM (Le Blanc-Mesnil), Club de Libreville (Gabon) - Equipe universitaire de Paris VIII - vice-champion de France universitaire de Jeu à XIII en 1983.

  • Show Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous pourriez aimer aussi

Denis CHARVET

Denis Charvet, « La dernière passe »

Certains joueurs de rugby se font encore des passes, notamment dans l’hémisphère sud. Si ...

Grenoble – Clermont : beaucoup de passion en ce jour de Saint-Valentin !

Voilà bien deux équipes passionnantes et passionnées ! Parions que ce soir, en ce ...

France-Tonga : ça cartonne !

La France a gagné et Dusautoir, vu le large sourire qu’il affichait en fin ...