Un derby méditerranéen plus si déséquilibré

En début de saison, l’USAP était dans la short-list des favoris pour la montée et pas grand monde ne voyait Narbonne aux portes de la première partie de tableau (après une saison très décevante). Pourtant, après 22 journées de championnat, l’écart entre les 2 équipes n’est pas si important : les Perpignanais n’ont que 9 points d’avance sur le RCNM. Le derby promet donc d’être plus serré que prévu.

Si Perpignan n’est « que » 5ème c’est en grande partie à cause de sa faiblesse en déplacement : seulement 2 victoires, sachant que la dernière remonte au 16 octobre. Car à domicile, le club catalan tourne plutôt bien avec 9 victoires et 1 nul en 11 matchs. D’ailleurs, hasard du calendrier, il vient de recevoir 2 autres clubs du Languedoc-Roussillon avec des résultats sans appel : victoires 40-14 contre Carcassonne et 47-13 contre Béziers, pourtant 3ème du classement.

Pour Narbonne, c’est un petit peu la même galère à l’extérieur, avec 1 seule victoire depuis le début de saison (à Tarbes). Le RCM reste surtout sur 2 matchs assez compliqués : une lourde défaite à Bourgoin (23-7) et à domicile contre Biarritz (20-26), la faute notamment à une défense un peu laxiste.

La stat : Narbonne a la 13ème attaque de Pro D2 avec plus de 22 points encaissés par match.

Le RCNM, pas très à l’aise en déplacement a malgré tout posé des problèmes à de nombreuses équipes (dont Bayonne et Béziers). A Aimé Giral, les Narbonnais peuvent venir embêter les Sang et Or. De là à gagner, probablement pas…

Tags:

  • Gillen est data-journaliste et responsable éditorial de Branchez Rugby.

  • Show Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *