Six Nations | Irlande – Angleterre : un match pour bien finir un Tournoi mitigé

Cet Irlande-Angleterre sera un gros affrontement entre deux équipes qui auront pour ambition de bien conclure un Tournoi qui restera quoi qu’il arrive mitigé pour elles. Plusieurs points indiquent que ce match est à ne manquer sous aucun prétexte.

L’Irlande et CJ Stander joue gros à domicile

Avec 2 victoires, 2 défaites, comme pour son adversaire du jour d’ailleurs, l’Irlande ne peut plus jouer la victoire finale dans le Tournoi. Mais aller chercher le tenant du titre à domicile et surtout rester devant au classement reste un bel objectif pour le XV du Trèfle et notamment pour CJ Stander qui va jouer son jouera son dernier match en sélection.

L’Angleterre revient en force 

Après un « Crunch » magistral à Twickenham, l’Angleterre a relevé la tête grâce notamment à un coaching payant et des performances individuelles plus que correctes. Le XV de la Rose voudra sans aucun doute confirmer cette victoire et tentera de doubler l’Irlande au classement. Eddy Jones et ses joueurs savent qu’ils doivent réitérer un scénario similaire au week-end dernier, s’ils souhaitent maintenir leur statut de 3e meilleure équipe mondiale.

L’Irlande du changement dans la composition

Le XV du Trèfle ne pourra pas compter sur James Ryan (blessé à la tête) et Garry Ringrose (blessé à la cheville). A l’inverse, Peter O’Mahony sera de retour dans le pack d’avants et apporte toute son expérience dans les rucks et dans les soutiens offensifs.

Les duels du match

Face à Maro Itoje de nouveau impérial à touche, on trouvera un Henderson en véritable patron d’une touche irlandaise parmi les plus performantes du Tournoi : prises de balle en touche.

Ce match proposera aussi un véritable duel de buteurs entre Owen Farell et Jonathan Sexton : 44 points inscrits pour le joueur de la Rose contre 43 pour Sexton, avec notamment 10 pénalités converties contre 9.

Les ailiers britanniques auront également la clé de ce match, avec notamment Eliott Daly (ANG) et 358 mètres parcourus balle en main qui fera face à James Lowe (IRL) et ses 433 mètres parcourus. Attention également  à Anthony Watson (ENG), meilleur marqueur du Tournoi avec 4 essais inscrits.

Enfin, à la mêlée Jamison Gibson Park (IRL) et Ben Youngs (ENG) auront les clés du jeu. Tous les deux figurent dans le top 4 des plus gros passeurs (256 contre 199).

Tags:

  • Julien Boiruchon

    Julien est étudiant en Master 1 Amos Sport Business School, passionné de handball (joueur et coach) et de rugby. Une licence de cinéma en poche, il est un véritable accro de l'image. Ce qui l'intéresse le plus dans le sport c'est l'innovation, la construction de modèles prédictifs sur les résultats des matchs, le suivi statistiques des joueurs...

Vous pourriez aimer aussi

L’Angleterre tient enfin sa victoire dans le Tournoi !

3 Georges North a marqué samedi son 3ème essai du Tournoi. Encore une fois ...

Jonathan SEXTON

Attention, Sexton is back !

Bien qu’ils aient concédé le nul à domicile, les Irlandais arrivent en France plus ...

#crunch : les 7 stats qui donnent espoir

D’accord, l’équipe de France ennuie, perd beaucoup et manque cruellement de confiance. En face, ...