Pro D2 – les transferts : le duo Francis-Latorre pour guider le jeu grenoblois

Massy tente le pari du Samoan Sasa Tofilau
Pour son retour en Pro D2, Massy a notamment fait appel à un jeune Samoan en manque de temps de jeu du côté d’Edimbourg : Sasa Tofilau. Ce solide 3/4 centre de 1m86 pour 107kg s’est d’abord fait remarquer en division 2 écossaise il y a 2 ans. Il a ensuite intégré la franchise d’Edimbourg, notamment son équipe de Seven, avec laquelle il s’est régalé. A XV, il a beaucoup moins joué (seulement 3 matchs de Pro 12 et 1 de Champions Cup) mais son potentiel est très intéressant.


Après une grosse fin de saison avec Albi, Loic Le Gal débarque à Nevers

Remplaçant en début de saison dernière, Loic Le Gal s’est imposé sur la phase retour comme l’arrière titulaire du SC Albi. Il a ainsi débuté 13 des 15 derniers matchs : celui lui a permis de marquer 3 essais et de même prendre ponctuellement la charge du but (8 pénalités et 2 transformations). Cette belle dynamique lui a permis d’être repéré par l’ambitieux promu, Nevers. Le numéro 15 a clairement une carte dans cette équipe qui jouera le maintien.

Grenoble : le duo Francis-Latorre pour guider le jeu grenoblois
Pour jouer les premiers rôles de Pro D2, Grenoble a décidé de miser sur un très gros duo d’ouvreurs : le Sud-Africain Burton Francis et le français Adrien Latorre. Le premier nommé sort de 4 saisons (dont 1 en Top 14) à plus de 22 matchs disputés et 230 points marqués : une régularité sans faille qui en font l’un des meilleurs ouvreurs de la 2ème division. Le 2nd n’a pas grand-chose à lui envoyer puisqu’avec Massy puis Carcassonne, il a tourné à minimum 158 points marqués. Ces 2 excellents ouvreurs devraient régaler le public grenoblois.

Après une parenthèse montpelliéraine pleine de promesses, Du Plessis revient à Bayonne
Bayonne n’a pas beaucoup recruté à l’heure actuelle : 8 petites arrivées, parmi lesquelles la plus intéressante et peut-être qu’un simple retour de prêt. En effet, Willie Du Plessis retrouve son club de début de saison dernière après avoir joué la fin de championnat avec Montpellier. L’ouvreur a profité de son passage dans l’Hérault pour montrer qu’il avait le niveau des meilleurs : il a notamment relégué Catrakilis sur le banc, à décalé Steyn au centre et a même la charge du but sur les derniers matchs du MHR. Une performance qui aurait pu lui permettre de rester en Top 14. Mais avec Bayonne, le Sud-Af’ sera sans aucun doute l’un des meilleurs joueurs de Pro D2.

  • Gillen est data-journaliste et responsable éditorial de Branchez Rugby.

  • Show Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *