Pro D2 – Carcassonne-Béziers : Carcassonne joue sa survie

Carcassonne est engluée dans la zone de relégation depuis la 14ème journée : le club a passé 18 journées à la 15ème ou la 16ème place du classement. Malgré cela, il peut encore se sauver ! La relégation se jouera très certainement avec Bourg-en-Bresse : les deux clubs sont à égalité de points, mais le club burgien n’est devant que grâce au point-average. Dans la course au maintien, les Audois ont un net avantage : ils recevront 3 fois et se déplaceront 2 fois, tandis que l’USBPA fera l’inverse. Mais ils ont aussi un gros poids : ils devront se rendre chez leurs adversaires pour le maintien lors de l’avant-dernière journée. Afin d’éviter de faire de ce match une sorte de dernière chance, les Carcassonnais doivent impérativement faire valoir leur avantage sur le nombre de matchs joués à domicile : cela se traduit par une victoire contre Béziers ce samedi, contre Pau puis contre Albi.

L’USC a la chance de recevoir,ce samedi, un club qui navigue au milieu de classement depuis pas mal de journées et qui n’a donc plus grand-chose à jouer. Les Biterrois sont quasiment officiellement sauvés : ils ont 16 points d’avance sur leurs adversaires du week-end. Bien sûr, la qualification n’est plus envisageable pour eux, depuis un petit moment maintenant.

L’instinct de survie devrait fournir à Carcassonne le petit plus qui leur permettra de l’emporter face à Béziers.

Tags:

  • Gillen Gamiochipi

    Gillen est data-journaliste et responsable éditorial de Branchez Rugby.

  • Show Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous pourriez aimer aussi

Lachie Munro - AS Béziers

L’AS Béziers, bien installée dans le Big5 !

A l’ombre du grand Lyon, l’AS Béziers est en train de se faire une ...

Pro D2 : ça cravache en milieu de tableau !

Pourquoi Colomiers a du mal à enchainer Après un début de saison canon (4 ...

Mont de Marsan : le maintien en top 14 c’est déjà maintenant !

L’avantage de l’ivresse sur la bêtise, c’est qu’elle dure moins longtemps. Jean-Robert Cazeaux semble ...