Pro D2 – Béziers-Aurillac : 2 grosses défenses en scène

4 petits points séparent Béziers, 3ème, d’Aurillac, 9ème : c’est dire si le championnat est resserré. Pourtant, au premier abord, le bilan du club biterrois parait plus impressionnant avec déjà 2 victoires à l’extérieur déjà. En réalité, il est légèrement plombé par une défaite à domicile contre Pau et par une incapacité à décrocher le bonus offensif (Aurillac, par exemple, en enregistre déjà 2). Du côté d’Aurillac, le vrai problème vient des limites affichées en déplacement : 1 seul point pris sur 25 possibles !

Au-delà de ça, les 2 clubs ont en commun de s’appuyer sur une excellente défense. Avec 18 et 20 points marqués par match, Béziers et Aurillac ont, respectivement, les 2ème et 6ème meilleures défenses de Pro D2. Biterrois comme Aurillacois encaissent très peu de pénalités, 23 exactement, soit le 2ème plus faible total. Mais si la défense aurillacoise est très performante à domicile, elle l’est beaucoup à l’extérieur et cela explique en partie le manque de résultat du club : 26 points encaissés par match disputé en déplacement, soit seulement la 10ème moyenne.
Au contraire, l’AS Béziers peut compter sur une défense de fer au Stade de la Méditerranée, la 2ème meilleure défense de Pro D2 à domicile. A défaut d’envoyer du jeu, les Biterrois devraient encore verrouiller les attaques adversaires.

Tags:

  • Gillen Gamiochipi

    Gillen est data-journaliste et responsable éditorial de Branchez Rugby.

  • Show Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous pourriez aimer aussi

Pro D2 – La Rochelle en trés bonne position

Grâce à sa victoire cet après midi à domicile  face à Pau 13 à ...

Chateau, Bousquet et Perpignan retrouvent enfin le Top 14

Perpignan : Karl Château, une polyvalence qui l’a rendu indispensable Formé au Stade Toulousain, ...

Tarbes Pyrénées Rugby

Gros coup dur pour le Tarbes Pyrénées Rugby !

Gros coup dur pour le Tarbes Pyrénées Rugby ! Moins d’une semaine après avoir ...