6 Nations
6 Nations

Messieurs, samedi soir, faites-nous « vibrer le panache » !

Danny CARE - 22.08.2015 - France / Angleterre - Match amical

Certes, il y a les analyses, les analystes, les exégètes, les chiffres, les statistiques, les pourcentages, les sélections, le nombre de passes fait par untel, les mètres parcourus par celui-ci, les offloads, les franchissements… la liste est longue dans le rugby moderne de tout ce qui est noté, enregistré, analysé, observé, presque disséqué.

Certes, le rugby a changé, tout comme a évolué le monde, et il s’est tout autant professionnalisé que modernisé. C’est inévitable. Les défenses l’emportent souvent et les chiffres sont implacables. Et l’on crypte, l’on encode, on mesure, on codifie.

Les hommes sont toujours « joueurs » de rugby mais ils évoluent dans un univers de simulateurs, de suivi GPS, de monitoring permanent des performances.

Pourtant, loin des chiffres et des équations, en relisant l’article de « L’Équipe » daté du 15 novembre 1956 et signé d’Antoine Blondin, je rêve que nos Bleus de samedi, face au vainqueur attendu du Tournoi 2016 fassent « vibrer le panache » ! Et qui plus est qu’il vibre devant l’Anglais !

Qu’on débranche les moniteurs, qu’on s’attache à ce supplément d’âme qui fait tressaillir, qui transcende et qui émeut.

Que les Bleus soient sur le pré comme ils se voient dans leurs rêves : conquérants, belliqueux, jusqu’au-boutistes ; qu’ils ne renoncent pas dès la première statistique un peu faible, dès le premier écart visible sur grand écran, à peine quelques points encaissés et la mèche est en berne. Qu’ils soient sublimes, qu’ils se donnent et s’abandonnent, qu’ils luttent avec grandeur et sans calcul, que la grandeur du beau jeu à la française vibre et fasse vibrer le stade entier.

Et même s’ils perdent, même si, à l’instar d’un Cyrano mourant mais grandiose, on leur enlève la rose et le laurier, qu’ils puissent emporter le soir du match, malgré la défaite ou la désillusion, quelque chose qui sera sans un pli et sans une tache, et qui leur permettra d’être debout, droits et sublimes : le Panache !

Share with

Récents

Peut-on douter de la victoire de Toulouse contre Bordeaux ce soir en finale du Top14 ?
La finale qui opposera ce soir l’UBB à Toulouse est inédite. Pas tout à fait nous rappelle cependant Laurent Bellet puisque en 1991 le stade Béglais avec à sa tête…
Brennus, le bouclier du bonheur
C’est la plus belle journée de l’année pour tous les rugbymen français. Jour de finale, une parenthèse dans la vie des supporters, des joueurs. Le Brennus, ce bout de bois…
Kappa mise sur la force intérieure du rugby avec le Stade Français
Kappa®, la marque du logo Omini, a démarré le 7 juin une campagne digitale « Winning Starts Within », qui met en avant le Stade Français Paris. La campagne souligne…
On aimerait (on ne parie plus :-)) une finale Toulouse – UBB
Toulouse était imbattable hier surtout à 13 contre 15. Bien sûr il y a les régles mais le carton rouge d’Uini Atonio nous semble sévère. L’histoire retiendra que l’arbitrage vidéo…
On parie sur une finale : La Rochelle-UBB
Comme tout le monde on sait que Toulouse est son armada d’internationaux sont invicibles à domicile et que La Rochelle se prend souvent les pieds dans le tapis quand ils…

ON RECOMMANDE

Le prono de week-end : La France va-t-elle inverser la tendance et remporter le Tournoi face aux Anglaises ?
Le Tournoi des 6 Nations féminin va mettre un point final à l’édition 2024 en ce Samedi après-midi. Le dernier…
6 Nations Féminin : La France va-t-elle remporter le Tournoi pour la 1er fois depuis 2018 ?
Après la clôture du Tournoi des 6 Nations masculin, les projecteurs se tournent désormais vers le Tournoi féminin 2024, qui…
France – Angleterre : on refait le match
Après avoir très nettement dominé le début de match, le XV de France a connu un gros tour d’air :…
Le prono du week-end : La France doit gagner ce « Crunch »
Le Tournoi des 6 Nations 2024 va prendre fin ce Samedi au Groupama Stadium de Lyon à l’occasion du « Crunch »….
RECHERCHE
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !