Le TPR aurait joué le jeu à fond

Vendredi à 19:30, il y aura une drôle d’ambiance à Maurice Trélut : côté tarbais, certainement un mélange de respect pour l’engageant des joueurs tout le long de cette difficile saison et de déception pour cette relégation administrative ; côté dacquois la pression liée à l’obligation de s’imposer pour espérer se maintenir.

Hier après-midi, le TPR a vu le Tribunal Administratif de Versailles officialiser définitivement sa relégation en Fédérale 1. Toute la saison, joueurs, dirigeants et supporters auront espérer et l’état d’esprit qu’a affiché ce club malgré l’inconnu est admirable. C’est ainsi que, malgré un déficit de 5 points, les Tarbais étaient toujours très bien placés pour le maintien, avec 5 points d’avance sur Dax. Entre mars et avril, ils avaient même signé 4 succès en 5 matchs, s’imposant contre le leader lyonnais, Colomiers, Montauban et à Carcassonne. Une belle réaction d’orgueil à quelques journées de la fin, comme pour envoyer un message au Tribunal !

Mais la décision est donc prise et le coup est dur : cela pourrait faire les affaires de Dax, toujours en lutte pour le maintien qui se joue donc désormais avec Provence et Carcassonne. Une victoire à Tarbes serait une excellente opération quand Carcassonne et Provence ont des déplacements compliqués, respectivement à Albi et Perpignan.

Tags:

  • Gillen Gamiochipi

    Gillen est data-journaliste et responsable éditorial de Branchez Rugby.

  • Show Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

You May Also Like

Le derby méditerranéen pour l’USAP ?

En Pro D2, cette semaine, le match du jeudi sera un derby méditerranéen : ...

Pro D2 : Massy, la formation… professionnelle ?

Massy, une ville moyenne de l’Essonne d’environ 40 000 habitants, vient d’accéder à la ...