Journée 3 : la Pro D2 moins verrouillée ? – part. 1

Cette Pro D2 promet d’être extrêmement serrée et verrouillée : en 2 journées, soit donc 16 matchs, aucune équipe n’est parvenue à s’imposer à l’extérieur et 7 bonus défensifs ont été attribués. Les affiches de ce week-end devraient confirmer la tendance.

Oyonnax-Colomiers
Après avoir pris un bon point à Bourgoin, Colomiers a confirmé en écrasant Carcassonne. 2 performances rendues possibles par une excellente défense : seulement 11 points d’encaissés en moyenne sur les 2 matchs. Mais la partie s’annonce plus compliquée ce week-end face à l’une des meilleures attaques de ce début de saison, Oyonnax. Après avoir planté 36 points à Angoulême, les Oyonnaxiens en ont mis 28 à Béziers : un total qui n’a pas suffit à l’emporter au Stade de la Méditerranée, ni même à prendre le bonus défensif mais qui reste l’une des prestations offensives les plus abouties de ce début de saison à l’extérieur. De quoi aborder ce choc avec confiance.

Biarritz-Angoulême
Malgré ses ambitions, le BO subit de plein fouet la dure loi de la Pro D2 tous les déplacements sont difficiles ! Il est donc indispensable pour le club basque de faire le plein de points à domicile. En recevant le promu Angoulême, il doit donc viser la victoire bonifiée : un autre résultat serait une déception.
Pour Soyaux-Angoulême, il sera question de confirmer la victoire décrochée récemment contre l’autre promu Vannes, 23-22. Mais un bonus défensif serait déjà un bon résultat tant l’équipe a paru en difficulté lors de son déplacement à Oyonnax, un adversaire à priori du même niveau que Biarritz.

Tags:

  • Gillen est data-journaliste et responsable éditorial de Branchez Rugby.

  • Show Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *