Italie-France : les 4 indicateurs qui font que les Bleus vont s’imposer à Rome

L’année 2020 du XV de France a été la plus aboutie depuis très longtemps. En 10 matchs, les Français se sont imposés à 8 reprises en battant notamment l’Angleterre, l’Irlande ou le Pays de Galles. Deux défaites donc, notamment en finale de l’Automn Cup face aux anglais au bout des prolongations. De bonne augure donc pour les Tricolores à l’aube d’un Tournoi 2021 nourri d’ambitions légitimes.

Invaincus depuis 10 matchs face à l’Italie

Depuis la terrible désillusion de 2013 où la France s’était inclinée 23/18 sur la pelouse du Stadio Olimpico de Rome, les Bleus restent invaincus face aux Italiens. Après 10 matchs sans défaite, ce premier match du Tournoi 2021 s’apparente à un vrai test pour les bleus face à une équipe qui ne leur facilitera pas la tâche.

L’Italie à la recherche d’un premier succès dans le Tournoi depuis… 2015 !

C’était à Murrayfield ! La dernière victoire de l’Italie dans le tournoi remonte à 2015 où la Squadra Azzura s’était imposé sur le fil après un solide match. Depuis, les italiens n’ont plus connu le succès dans cette compétition et enchaîne les cuillères de bois.

Lucas Bigi tente de faire oublier Parisse

En 2020, Lucas Bigi est désigné capitaine pour succéder à Parisse. Le talonneur des Zèbre est devenu un élément clé de l’effectif italien avec des performances remarquées. Sur le tournoi 2020, c’est 95 mètres parcourus avec le ballon (à égalité avec Julien Marchand) en 31 ballons joués à la main. Une forte activité ballon en main mais aussi en défense avec 92% de plaquages réussis.

Photo by Dave Winter/Icon Sport) – Luca BIGI – Level-5 Stadium – Fukuoka (Japon)

Un joueur précieux quand on sait que l’Italie n’a marqué qu’en moyenne 8,8 points par match (sur le tournoi 2020) contre 35,6 points encaissés ! Des statistiques hallucinantes pour une équipe en manque d’efficacité offensive et défensive.

Une efficacité offensive retrouvée pour les Bleus

Depuis l’arrivée de Fabien Galthié en 2020, la France a mis en place un jeu plus séduisant et doit ses bonnes performances à une efficacité offensive retrouvée ! Sur l’ère Galthié, la France marque en moyenne 3,2 essais/match dont 5 essais inscrits face aux Italiens (deux fois) et au Pays de Galles.

L’arme préférentielle des Bleus n’est autre que Charles Ollivon qui a franchi la ligne à 5 reprises, juste devant Antoine Dupont et Romain Ntamack qui ont marqué chacun 3 essais.

Pronos : Antoine Dupont marque et la France gagne par au moins 10 points d’écart

Tags:

  • Jean Dos Santos

    Jean est étudiant en Master 2 AMOS SPORT BUSINESS SCHOOL. Il est passionné de rugby et de corrida. Au cours de ses études, il a notamment développé un site d'information dans ce domaine, Mundillo Taurino. Il s'intéresse particulièrement à tous les aspects de développement de la dimension performance des sports.

Vous pourriez aimer aussi

France-Angleterre sur un air de revanche

Après le nul contre les Irlandais, les Français vont affronter le week-end prochain une ...

Douce France !

Douce France, trop douce France, cher pays de mon enfance… Terre de rugby, ancêtres ...