France – Irlande : les joueurs clés du match pour la victoire finale

Dans ce France-Irlande décisif pour la victoire finale dans le Tournoi des Six Nations 2020, nombreux sont les joueurs à avoir enchainé les performances de haut niveau. Entre révélations, joueurs expérimentés et come-back inattendu, voici notre sélection des joueurs à suivre sur cette rencontre.

Charles Ollivon : le capitaine, relai offensif et finisseur

Le 3ème ligne toulonnais est tout simplement le meilleur marqueur des Bleus : 4 essais sur le Tournoi et même 5 essais sur les 5 derniers matchs internationaux. Sa science du placement offensif, sa vitesse et son abattage en font un des meilleurs 3èmes lignes du moment.

Bernard Le Roux : le come-back d’un combattant hors-pair

Il est l’un des rares joueurs de plus de 30 ans à avoir survécu à la période Brunel. Mais ses dernières performances donne totalement raison au nouveau staff tricolore. Meilleur plaqueur du Tournoi et joueur français le plus présent dans les rucks et au déblayage.

Antoine Dupont : le match-winner

Un joueur hors-norme, véritable soliste mais qui a beaucoup gagné en gestion de match et sur son jeu au pied. Sur le Tournoi, il a délivré 3 passes décisives et parcouru en moyenne 43 mètres balle en main.

Will Connors : l’arrivée francassante

Le 3ème ligne n’a disputé qu’un match du Tournoi (contre l’Italie le week-end dernier) mais quel match ! 1 essai marqué, 20 plaquages réussis et 2 ballons volés dans les rucks. A 24 ans, il est l’avenir de l’Irlande en 3ème ligne.

Jonathan Sexton : l’inusable buteur et gestionnaire

S’il n’est pas aussi flamboyant qu’à sa grande époque, Jonathan Sexton n’en reste pas moins un des joueurs clés du XV Irlandais. Capitaine, il est un buteur toujours aussi fiable et le parfait gestionnaire pour guidé son équipe dans un match avec un tel enjeu

Jacob Stockdale : un roc en fond de terrain

Le solide arrière (1m93 pour 103kg) est le joueur irlandais qui a le plus parcouru de mètres balle en main : 91 mètres par match auquel il convient d’ajouter 2 franchissements. Un gros potentiel offensif en fond de terrain.

Tags:

  • Gillen Gamiochipi

    Gillen est data-journaliste et responsable éditorial de Branchez Rugby.

You May Also Like

Equipe de France : premier bilan pour Novès

La première année du quinze de France sous l’aire Novès se termine donc sur ...

L’Ecosse remet le couvert !

Une dernière défaite 13 à 6 contre l’Italie et l’Ecosse vient de remettre la ...

6 Nations : des Bleus trop indisciplinés, Picamoles inarrêtable…

La première journée du Tournoi a livré des matchs riches en suspense, à particulier ...