Ecosse – France : les principales stats des équipes

Sans encore exploiter pleinement son potentiel, l’équipe de France est pourtant la meilleure attaque du Tournoi, avec 29 points marqués par rencontre. A contrario, l’Ecosse est en grande souffrance dans ce secteur, avec tout juste 12 points marqués en moyenne. Pire, le XV du Chardon n’a marqué que 3 essais contre 11 pour les Bleus. Stuard Hogg et son équipe paient un gros manque de réalisme ! Ils occupent beaucoup le terrain adverse (58%, 1er) et tiennent beaucoup le ballon (52%). Mais, alors qu’ils rentrent en moyenne 8 fois par match dans les 22m adverses (autant que les Français), plus de 7 de ses incursions n’aboutissent à rien (contre 4 à 5 incursions décisives pour la France). La stratégie des Fançais est inverse (on l’a vu pour Galles-France) : peu de possession (43%, 6ème) mais du réalisme.

La France, reine du plaquage offensif

Si leur attaque souffre, les Ecossais ont une défense très solide, la meilleure du Tournoi (malgré 2 défaites) avec seulement 11 points encaissés par match. Ils ont d’ailleurs le meilleur taux de réussite au plaquage, à 93%, tout en se montrant particulièrement disciplinés (11 pénalités concédées seulement). Dupont et ses coéquipiers prennent eux, 2 fois plus de points par rencontre. Les Bleus ont tendance à se faire surprendre en fin de rencontre : 47% des essais encaissés le sont après la 60ème minute ! Dans le sillage de Bernard Le Roux, la France s’est surtout fait une spécialité du plaquage offensif : 28 par match, personne ne fait mieux !

Sur la dynamique et la confiance du moment, les Bleus ont clairement le dessus sur le plan offensif. D’autant que le jeu de possession des Scottish qui concèdent pas mal de turnover peut réussir à l’équipe de Galthié. Restera malgré tout à réussir à faire sauter le verrou défensif écossais, le meilleur du Tournoi faut-il le rappeler.

  • Gillen Gamiochipi

    Gillen est data-journaliste et responsable éditorial de Branchez Rugby.

Vous devriez aussi aimer

Stats – XV France 2020 vs 2015-2019 : des progrès dans beaucoup de secteurs

L’arrivée du nouveau staff construit autour de Fabien Galthié et Raphaël Ibañez a clairement ...