Chabal : un poing c’est tout !

Chabal, que la presse néo-zélandaise affubla de jolis surnoms évocateurs : «Caveman», «l’Anesthésiste», «The French Beast», a souvent enthousiasmé les supporters français par ses plaquages destructeurs, notamment contre les Blacks et les Anglais. Ses percussions ont également laissé des traces et des souvenirs douloureux (on pense notamment à la pauvre mâchoire du seconde ligne néo-zélandais Ali Williams).

Alors quand un joueur de rugby se retrouve face à Chabal sur un terrain, il devrait se méfier et se douter que la rencontre ne se fera pas sur l’air de Chabal-lalala, Chabal-lala de Francis Lai !

Pourtant, ce week-end, en pro D2, on a vu le troisième ligne centre d’Agen, Marc Giraud, retenir par le maillot le bouillant trentenaire du LOU. Chabal n’a pas tenté de discuter, ni d’alerter l’arbitre, ni même de se plaindre aux juges de touche, non. Il a décoché un violent coup de poing qui a littéralement « anesthésié » son adversaire et l’a laissé assommé pendant de longues minutes. Pour ce geste, il a reçu un carton jaune.

Moralité : quand tu joues face à Chabal, réfléchis à deux fois avant de faire un geste d’anti-jeu !

Un poing c’est tout !

  • Troisème ligne aile - né le 29/10/1961 (56 ans) à Paris - 1,85 et 90 kgs - clubs : RCC (La Courneuve), CSBM (Le Blanc-Mesnil), Club de Libreville (Gabon) - Equipe universitaire de Paris VIII - vice-champion de France universitaire de Jeu à XIII en 1983.

  • Show Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *