La Nouvelle Zélande sur une autre planète depuis 4 ans !

Comme à chaque édition, la Nouvelle Zélande part grande favorite. Mais cette année, les All Blacks arrivent avec un bilan ahurissant : 93% de victoires depuis la dernière Coupe du Monde, qu’ils ont d’ailleurs gagnée, soit seulement 2 défaites et 2 nuls contre 41 victoires ! En 4 ans, seules l’Angleterre et l’Afrique du Sud ont réussi à renverser McCaw et ses coéquipiers. C’est donc logiquement que ces derniers ont remporté les 3 derniers Rugby Championship et l’ensemble de leurs tournées d’été et d’automne.

Evidemment, l’effectif all black est plein de génies, de joueurs expérimentés et de guerriers : devant, Retallick est en train de révolutionner le poste de 2ème ligne ; Read, Kaino, Messam et McCaw forment une 3ème ligne complémentaire, la meilleure au monde ; derrière Julian Savea bat des records de réalisme ! En plus de cela, les clubs néo-zélandais engagés en Super 15 ont largement dominés leurs adversaires cette saison. Bref, tous les voyants sont au vert.

Mais, on le sait, les Néo-Z n’ont que trop rarement justifié leur statut de favoris par le passé. Cette année, ils sortiront sans aucun doute en tête d’une poule abordable (seule l’Argentine peut éventuellement leur poser problème). Derrière, ils pourraient affronter la France ou l’Irlande en quart puis l’Afrique du Sud en demi, dans une finale avant l’heure.

Tags:

  • Gillen Gamiochipi

    Gillen est data-journaliste et responsable éditorial de Branchez Rugby.

  • Show Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous pourriez aimer aussi

Stuart Lancaster

Lancaster, tout n’est pas à jeter !

Comme prévu, l’échec cuisant du XV de la Rose en Coupe du Monde aura ...

La Roumanie à la recherche d’un second souffle

Jusqu’aux années 1990, la Roumanie a longtemps touché du doigt le niveau des meilleures ...

Le World Rugby veut-il des « petites » équipes ?

C’est une belle Coupe du Monde que nous vivons cette année, et les petites ...