Les victoires des Pumas sur le doigt d’une main, mais…

Santiago Cordero (Pumas)

Depuis le tout premier Argentine-Australie en 1979, les victoires sud-américaines se comptent sur le doigt d’une main : 5 seulement en 24 confrontations ! Et depuis l’an 2000, les Pumas n’ont gagné qu’un seul des 11 matchs face aux Wallabies. Cette unique victoire a cependant eu lieu l’an dernier. Pour autant, si le bilan général est extrêmement déséquilibré, chacun des matchs ne l’est que très rarement : ainsi, par 5 fois, les Argentins ont perdu par 7 points d’écart ou moins. La rencontre de ce juillet, dans le cadre du Rugby Championship, vient cependant faire exception : les hommes de Daniel Hourcade ont été totalement dominés, perdant 9-34 alors qu’ils évoluaient à domicile.

Les Pumas rattrapent leur retard

Mais nous aurions tort de juger l’Argentine sur ce dernier échec face à l’Australie, car pour la première fois depuis son entrée dans le Rugby Championship elle a fini à la 3ème place. En effet, après avoir signé une première victoire en 2014, les Pumas en ont signé une 2ème cette année. Suffisant pour finir devant l’Afrique du Sud. L’Australie a tout simplement gagné la compétition ! Mais l’écart s’est réduit entre les 2 équipes, surtout quand on observe leurs performances depuis le début de la Coupe du Monde.

C’est du 60% Australie, 40% Argentine !

Tags:

  • Gillen est data-journaliste et responsable éditorial de Branchez Rugby.

  • Show Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous pourriez aimer aussi

Dan Carter : des chiffres hors du commun pour une carrière inégalée

A 38 ans, Dan Carter vient d’annoncer qu’il mettait un terme à sa carrière ...

Coupe du Monde : notre XV-type de la compétition

PILIER GAUCHE : Steven KITSHOFF (AFS) Entré en jeu peu après la mi-temps lors ...

Angleterre – Afrique du Sud : depuis 2016, les Anglais dominent

Samedi, Anglais et Sud-Africains s’affrontent pour décrocher le titre mondial à Yokohama. Même si ...