Le pack japonais peut-il encore faire mieux ?

Clairement, nous ne savons pas comment aborder l’analyse du match entre l’Ecosse et le Japon. Il faut dire que l’immense exploit réalisé ce week-end par les Nippons redistribue totalement les cartes dans cette poule B.

Les hommes d’Eddie Jones ont-ils évolué au-dessus de leur niveau réel ou vont-ils confirmer cela face à l’Ecosse ? Ce qui est certain, c’est que cette première victoire ne doit rien au hasard : même s’ils ont raté beaucoup de plaquages (26 au total), les Japonais ont compensé cela par une grosse activité offensive. Ils ont parcourus 370m balle en main (à peine moins que l’Afrique du Sud, 451m), ont eu une bonne possession (45%), surtout dans le money-time (91% dans les 10 dernières minutes !). Surtout, le pack de devant a été énorme : aucun ballon perdu en mêlée et aucune pénalité concédée sur cette phase de jeu. Ils ont également tourné à 100% en touche. Quand on sait que la mêlée n’est pas spécialement le point fort de l’Ecosse, on se dit que le match pourrait être une nouvelle fois accroché. D’autant plus qu’il s’agira du tout premier match dans la compétition pour le XV du Chardon.

Mais il ne faut pas non plus changer radicalement son analyse sur la base d’un seul match. Les Ecossais sont invaincus face au Japon, avec notamment une victoire 42-17 en 2013. Leurs matchs de préparation ont montré qu’ils étaient plutôt en forme. Avantage à l’Ecosse selon nous malgré l’énorme perf’ japonaise en ouverture.

Tags:

  • Gillen Gamiochipi

    Gillen est data-journaliste et responsable éditorial de Branchez Rugby.

  • Show Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

You May Also Like

Le World Rugby veut-il des « petites » équipes ?

C’est une belle Coupe du Monde que nous vivons cette année, et les petites ...

Pour l’Uruguay, participer c’est déjà énorme !

Jouer la Coupe du Monde est déjà une victoire en soi pour les Uruguayens ...