Le cap’tain de l’équipe de la fac dentaire de Bordeaux nous parle rugby ! (part.1)

Louis Huault, le capitaine, coach, coordinateur de l’équipe … nous a accordé cet entretien malgré un agenda particulièrement chargé entre une consultation à l’Hôpital, un cours de chimie des matériaux et un entraînement sur la plaine des sports du BEC à Pessac battue par les bourrasques de pluie ce soir…

Qui sont tes partenaires ?
En fait la provenance des joueurs peut se calquer sur le bassin de recrutement géographique de notre fac, c’est-à-dire le grand Sud Ouest : de la Côte Basque à la Charente Maritime en passant par le Béarn, la Bigorre et les terres landaises.

Quel est le vécu rugbystique de l’équipe ?
La plupart des joueurs de l’équipe ont un gros passé en catégories jeunes dans les compétitions de clubs, certains ont même joué en sélections régionales ou ont joué dans de gros clubs et ont connu les compétitions du plus haut niveau national dans ces catégories. Ce sont des anciens de l’US Dax, du Biarritz Olympique, de l’Aviron Bayonnais, du FC Oloronais, de la Section Paloise, du Stade Montois, du SA XV Charentes, du Stade Bordelais …
Certains ont découvert le rugby à la fac grâce au sport universitaire, mais ceux qui « durent » sont des gars qui avaient une bonne pratique déjà dans un autre sport, le foot par exemple. Il faut dire que les entraînements de l’hiver au froid et à la pluie en dissuadent certains moins motivés !

Une équipe qui a une histoire, mais les temps ont changé !
De génération en génération, se transmet l’héritage de nos glorieux anciens qui ont pour certains brillé en équipe de France : Dourthe, Lassere, Lux… Les joueurs ont à cœur de défendre les couleurs de ce maillot. Il faut dire aussi que certains d’entre nous sont un peu frustrés de ne plus évoluer en compétition de club et on donne tout sur le terrain ! Personne dans notre équipe ne portera le maillot frappé du coq, les temps ont changé !
Très peu d’entre nous ont gardé une pratique en club. Il est très difficile de concilier des études en dentaire, des horaires à l’hôpital avec le fait de jouer en club, ce qui impose des entraînements et des déplacements parfois conséquents le week end.
Le rugby au plus haut niveau, c’est fini pour les dentistes, mais le rugby universitaire, c’est sympa, pas de mêlée, ça galope, on s’envoie de partout !

Tags:

  • Show Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous pourriez aimer aussi

Kotaro Matsushima - Sunwolves

La franchise japonaise des Sunwolves est prête !

Depuis 2 semaines, on connait le nom de la franchise japonaise qui participera au ...

Jerome Garces

Il a marqué l’année 2015 !

J’ai un palmarès et une expérience internationale sans égal parmi tous les acteurs foulant ...