Lancaster, tout n’est pas à jeter !

Stuart Lancaster

Comme prévu, l’échec cuisant du XV de la Rose en Coupe du Monde aura eu raison de Stuart Lancaster. Alors que son contrat avec la fédération anglaise courait jusqu’à 2020, les 2 parties ont décidé de mettre un terme à leur collaboration « par consentement mutuel ».
Penchons-nous en détail sur le parcours de Lancaster en tant que sélectionneur : un bilan qui n’est finalement pas si mauvais mais qui aura surtout manqué de titre !

Le meilleur ratio de victoires en Europe

De sa prise de fonction après la Coupe du Monde 2011 à aujourd’hui, Lancaster aura gagné avec son équipe 28 de ses 46 matchs, soit un ratio plutôt bon de 62% (tout simplement le meilleur en Europe). Il a le mérite d’avoir amené le XV de la Rose vers un jeu beaucoup plus ouvert que celui mis en place par ses prédécesseurs : sur la période, la sélection affiche une moyenne de 25 points et 2,5 essais marqués par match ! Tout n’était donc pas à jeter dans les actions du sélectionneur, d’autant plus qu’il avait révélé pas mal de jeunes joueurs, notamment dans les lignes arrières.

La stat : 62% de victoires entre 2011 et 2015 pour Lancaster, le meilleur ratio européen

Le problème est que sa sélection n’a jamais gagné le Tournoi des 6 Nations, finissant à 4 reprises 2ème (avec une seule défaite à la clé à chaque fois). Jamais très loin de la victoire finale, l’Angleterre version Lancaster n’était peut-être pas assez gagneuse ! Cela s’est, en tout cas, clairement vu sur la Coupe du Monde.

Ce départ, qui ressemble tout de même fortement à une éviction, prouve que le nombre de titres et le résultat en Coupe du Monde est bel et bien le seul critère de jugement d’une carrières de sélectionneur : une tendance regrettable selon nous !

  • Gillen est data-journaliste et responsable éditorial de Branchez Rugby.

  • Show Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous pourriez aimer aussi

Dan Carter : des chiffres hors du commun pour une carrière inégalée

A 38 ans, Dan Carter vient d’annoncer qu’il mettait un terme à sa carrière ...

Coupe du Monde : notre XV-type de la compétition

PILIER GAUCHE : Steven KITSHOFF (AFS) Entré en jeu peu après la mi-temps lors ...

Angleterre – Afrique du Sud : depuis 2016, les Anglais dominent

Samedi, Anglais et Sud-Africains s’affrontent pour décrocher le titre mondial à Yokohama. Même si ...