La finale rêvée d’un mondial porté vers l’offensive

Sekope Kepu

S’il est parfois arrivé qu’une équipe s’invite de façon inattendue en finale (la France en 1999 par exemple), ce Nouvelle-Zélande-Australie, pourtant inédit à ce stade ultime de la compétition, est tout sauf une surprise. Cette finale 2015 va véritablement mettre en scène les 2 meilleures équipes de la Coupe du Monde et plus globalement de ces 2 dernières années. Alors que le rugby mondial semble reparti vers du jeu offensif, 2 des 3 nations les plus joueuses sont finalistes (ne pas oublier l’Argentine !) : le rugby est juste !

L’Australie a gagné le Rugby Championship 2015 et les All Blacks tournent à un ratio hallucinant de victoires depuis 2011. Sur la compétition, Wallabies et Néo-Z sont sortis invaincus des phases de poule. Ils ont certes connu chacun un match compliqué ensuite (contre l’Ecosse en quart pour l’Australie et contre l’Afrique du Sud en demi pour la Nouvelle-Zélande), mais cela fait partie de toute compétition longue (il ne faut pas oublier qu’une Coupe du Monde dure 7 semaines avec des matchs tous les week-ends voire plus).

Les All Blacks favoris

Bien évidemment, sur le plan statistique, les All Blacks partent largement favoris : ils ont gagné 7 des 10 dernières confrontations entre les 2 nations (+ 2 nuls et 1 défaite) ; ils ont la meilleure attaque de la compétition, le meilleur marqueur d’essai mais également la meilleure défense ! Le 5 de devant néo-z semble collectivement supérieur, encore que le retour du pilier Sio rééquilibre quelque peu les forces. Au-niveau de la 3ème ligne, il faut reconnaître que l’Australie a fait très forte impression et la bataille des rucks sera plus disputée qu’à l’accoutumée pour les Blacks ! Derrière, les ailiers australiens sont un niveau en-dessous mais pour le reste, les Wallabies n’ont pas à rougir : surtout si Folau se réveille !

Avantage Nouvelle-Zélande, mais cette finale sera extrêmement serrée !

Tags:

  • Gillen est data-journaliste et responsable éditorial de Branchez Rugby.

  • Show Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous pourriez aimer aussi

Dan Carter : des chiffres hors du commun pour une carrière inégalée

A 38 ans, Dan Carter vient d’annoncer qu’il mettait un terme à sa carrière ...

Coupe du Monde : notre XV-type de la compétition

PILIER GAUCHE : Steven KITSHOFF (AFS) Entré en jeu peu après la mi-temps lors ...

Angleterre – Afrique du Sud : depuis 2016, les Anglais dominent

Samedi, Anglais et Sud-Africains s’affrontent pour décrocher le titre mondial à Yokohama. Même si ...