Jonah Lomu n’est plus

Jonah LOMU

A seulement 40 ans, Jonah Lomu s’est éteint. Il se sera battu pendant plus de 18 ans contre des problèmes rénaux. Véritable phénomène athlétique, il restera à jamais comme l’un des grands hommes du rugby.

Jonah Lomu a commencé le rugby par le XIII. A 14 ans, il bascule vers le XV et commence par jouer devant : un choix plutôt logique, à l’époque, vu son physique (1m96 pour quasiment 120kg) ! Mais sa vitesse exceptionnelle (selon plusieurs sources, il aurait déjà couru le 100m en moins de 11 secondes) va vite convaincre ses entraineurs de le faire jouer à l’aile. Et c’est à ce poste que le natif d’Auckland va littéralement révolutionner un sport alors en train de basculer vers le professionnalisme !

La première véritable star planétaire

A seulement 19 ans, il est appelé pour jouer avec les All Blacks. L’année suivante, il participe à la Coupe du Monde 1995, organisée en Afrique du Sud. C’est lors de cette compétition que son talent va éblouir la planète ovalie, notamment lors d’une demi-finale contre l’Angleterre : sur ce match, il va marquer 4 essais, avec un style puissant et explosif alors jamais vu ! Au total, il va marquer 7 essais sur cette Coupe du Monde mais il échouera en finale contre les Springboks.

Lors de la compétition internationale de 1999, Jonah Lomu va de nouveau écraser la concurrence mais buttera en demi-finale contre un XV de France survolté : il marque tout de même 8 essais et devient par la même occasion meilleur marqueur de l’Histoire de la Coupe du Monde (un titre désormais partagé avec Brian Habana).

18 ans de combat contre la maladie

C’est en 1997 qu’il connait ses premiers problèmes rénaux. Ceux-ci ne vont pas l’empêcher de jouer jusqu’en 2003, année où la maladie se complique : le Tongien d’origine doit alors subir de nombreuses dialyses qui l’affaiblissent énormément. Il connait sa dernière sélection avec les All Blacks en 2002, à seulement 27 ans.
En véritable amoureux du jeu et poussé par une véritable rage de vaincre, Jonah Lomu va tenter plusieurs fois de revenir sur les terrains : dans le championnat des clubs néo-zélandais, aux Cardiff blues puis pour finir à Marseille. Sans succès.

Jonah Lomu a poussé le rugby vers une autre dimension, plus internationale, plus professionnelle. Bien qu’il n’ait jamais réussi à être champion du Monde, il fait incontestablement partie des plus grands joueurs de ce sport !

Quelques chiffres marquants sur « l’autobus »

0 Comme le nombre de Coupe du Monde gagnée, le seul point noir de la carrière courte mais dense du joueur.
2 Comme les titres remportés consécutivement en Super 12 avec les Blues, en 1996 et 1997.
3 Comme les titres qu’il a remportés dans le Tri-Nations (en 1996, 1999 et 2002).
15 Comme le record d’essais marqués en Coupe du Monde, qu’il co-détient avec Brian Habana.
26 Comme le total d’essais qu’il a marqués en Super 12, en seulement 59 matchs. 37 Comme le nombre d’essais qu’il aura marqué pour les All Blacks, en 63 sélections.

  • Gillen Gamiochipi

    Gillen est data-journaliste et responsable éditorial de Branchez Rugby.

  • Show Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

You May Also Like

Le pack japonais peut-il encore faire mieux ?

Clairement, nous ne savons pas comment aborder l’analyse du match entre l’Ecosse et le ...

Quoi qu’il arrive, le Japon aura marqué la Coupe du Monde 2015

Quoiqu’il arrive ce dimanche, le Japon aura réussi sa Coupe du Monde. Même s’il ...

Coupe du Monde : « Une ferveur locale prête à nous faire chavirer de bonheur à chaque instant »

Le Japon : l’équipe de tous Calfeutrés derrière un agglomérat de nippons, notre aventure commença ...