Itoje vs Etzebeth, symboles de l’opposition de style entre Anglais et Sud-Af’

Impressionnants de puissance lors de chacune de leur demi-finale, Anglais et Sud-Africains voudront imposer leur impact physique samedi à Yokohama lors de la finale de la Coupe du Monde. Ils pourront compter pour cela respectivement sur Maro Itoje et Eben Etzebeth, 2 des références mondiales au poste de 2ème ligne.

Homme du match en demi-finale contre les Blacks, Maro Itoje était sur une autre planète le week-end dernier. Dynamique, à l’aise dans les airs, balle en main et véritable poisson dans les rucks, tout cela malgré ses 115kg, le joueur des Saracens a une nouvelle fois éclaboussé le match de son talent. Durant la compétition, il a disputé quatre des cinq rencontres de son équipe, avec un abattage défensif sans égal : 55 plaquages réalisés soit une moyenne de 14 par match. Il n’est pas en reste offensivement, avec 26 ballons portés et 50 mètres parcourus. Prototype du seconde ligne moderne, capable aussi d’évoluer en troisième ligne aile, il s’impose encore davantage comme une référence mondiale et aujourd’hui comme un leader de ce XV de la Rose

Etzebeth : moins mobile qu’Itoje mais plus rude au contact

De son côté, le futur Toulonnais est habitué au travail de l’ombre. Moins mobile du fait de son gabarit (2m05 et 120kg), il n’en reste pas moins un véritable cauchemar pour ses adversaires, notamment sur les phases défensives. Surpuissant au contact et ferrailleur dans les zones de ruck, Etzebeth a réalisé 34 plaquages lors des cinq rencontres qu’il a disputées lors de ce Mondial. Il a également parcouru 30 mètres ballon en main. Contrairement à son homologue Itoje, Etzebeth n’a jamais joué un match en entier durant ce Mondial. Son style de jeu, basé sur la puissance ne lui permet pas de tenir 80 minutes au niveau international. Cependant, sa complémentarité avec Franco Mostert, a fait de l’Afrique du Sud le pack le plus puissant au monde. Du haut de ses 84 sélections nationales, Etzebeth a l’expérience des grands matchs. Nul doute qu’il aura les épaules pour guider son pays vers un troisième titre mondial après 1995 et 2007.

South Africa’s RG Snyman (centre) and Eben Etzebeth celebrate at the end of the game during the 2019 Rugby World Cup Pool B match at Shizuoka Stadium Ecopa, Shizuoka Prefecturey. ..Photo by Icon Sport – RG SNYMAN – Ecopa Stadium – Shizuoka (Japon)
  • Laurent Cabannes

    Ancien joueur de rugby à XV international français (49 sélections), troisième ligne aile. Clubs : Section Paloise, RC de France, Western Province, Harlequins

  • Afficher les commentaires

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous devriez aussi aimer

Coupe du Monde : notre XV-type de la compétition

PILIER GAUCHE : Steven KITSHOFF (AFS) Entré en jeu peu après la mi-temps lors ...

Angleterre – Afrique du Sud : depuis 2016, les Anglais dominent

Samedi, Anglais et Sud-Africains s’affrontent pour décrocher le titre mondial à Yokohama. Même si ...

Coupe du Monde : « Une ferveur locale prête à nous faire chavirer de bonheur à chaque instant »

Le Japon : l’équipe de tous Calfeutrés derrière un agglomérat de nippons, notre aventure commença ...