Wenceslas Lauret, futur patron du XV de France !

Wenceslas LAURET

A 26 ans, Wenceslas Lauret pourrait bien être à un tournant de sa carrière internationale : appelé dans les 2 listes de Guy Novès, le Réunionnais d’origine a une énorme opportunité de s’imposer comme un titulaire indiscutable au sein du XV de France ! Exactement comme il l’a su le faire au Racing, malgré une féroce concurrence. Retour sur une carrière qui l’a vu passer par le pôle Marcoussis, le Biarritz Olympique et enfin le Racing 92.

Un profil plaqueur/gratteur

Né dans les Hautes-Pyrénées et d’ascendance réunionnaise, Lauret découvre le rugby assez tardivement. Il est toutefois très rapidement repéré et intègre les équipes de jeunes du Biarritz Oympique. A peine âgé de 19 ans, il est appelé en équipe première et ne tarde pas à s’y imposer. Le BO joue alors encore dans la première moitié du tableau et dispute même les barrages en 2010-2011 : le Tarbais est un élément-clé de l’équipe. Ces capacités défensives, son profil plaqueur/gratteur font de lui un parfait complément d’Harinordoquy, Lund ou Lakafia. La même année, il est sélectionné par Marc Lièvremont et prend part à la tournée d’été en hémisphère sud. Malheureusement, quelques blessures et les mauvais résultats du club basque vont ralentir sa progression internationale et le flanker va rater sa première Coupe du Monde.

L’arrivée de Novès comme déclic ?

Lors de l’intersaison 2013, il quitte son club formateur (qui descendra la saison suivante) pour rejoindre le Racing 92. Au sein du club, francilien, Lauret va s’imposer dès sa première saison malgré une énorme concurrence. Lorenzetti recrute des internationaux à tour de bras (Dan Lydiate, Claassen puis Nyanga et Masoe) et cela n’empêche pas le numéro 6 de continuer sa route.
Malgré ses performances dans un des meilleurs clubs français, sa carrière internationale est moins linéaire : il va connaitre seulement 6 sélections entre 2012 et 2015, PSA lui préférant notamment son coéquipier Bernard Le Roux. Surtout, il va de nouveau manquer le train de la Coupe du Monde 2015.

Mais l’arrivée de Guy Novès pourrait bien changer la donne. Wenceslas Lauret est clairement l’un des meilleurs flankers français, ses statistiques en Top 14 l’illustrent, en particulier sur le plan défensif. On l’a vu lors de la Coupe du Monde : les turnovers ont une importance capitale au niveau international et les « joueurs à la Pocock » sont devenus de véritables match-winners par leurs actions défensives.

Les statistiques de Wenceslas Lauret en Top 14
Saison 2014-2015
24 matchs joués comme titulaire (1 comme remplaçant)
Temps de jeu moyen : 72 minutes
2 essais
12 plaquages réussis par match (92% de réussite)
4 courses par match

Saison 2015-2016
7 matchs joués comme titulaire (1 comme remplaçant)
Temps de jeu moyen : 62 minutes
10 plaquages réussis par match (84% de réussite)

Tags:

  • Gillen Gamiochipi

    Gillen est data-journaliste et responsable éditorial de Branchez Rugby.

  • Afficher les commentaires

Vous devriez aussi aimer

Avant la trêve internationale, le Top 14 nous a régalé

Avant une coupure de 2 semaines, le Top 14 nous a livré un superbe ...

Top 14 : les « petits » clubs ont aussi leurs pépites

Quentin Bethune,solide pilier du SUA Après une saison de Top 14 pleine (18 matchs ...

Top 14 – bilan du week-end : Clermont, Bordeaux et Dupont régalent

Après 2 week-end dédiés à l’Europe, le Top 14 a repris ses droits… dans ...