Toulouse : Maestri, Fickou, Médard, Bézy, les nouveaux cadres

En ancien de la maison rouge et noire, Guy Novès s’appuie sur des joueurs qu’il « connait », c’est naturel. Mais ce n’est pas la raison pour laquelle, Toulouse est tant représenté dans la liste Elite et Développement. Historiquement, le club a toujours été l’un des meilleurs formateurs. Ugo Mola et son staff devraient miser cette année sur l’éclosion de quelques jeunes : ils ont pas mal dégraissé l’effectif sans trop recruter.

Les Elites

4 cadres, 1 révélation et 1 joker de luxe, voici le profil des toulousains appelés par Novès. Les sélections de Maestri, Fickou, Médard et Huget ne faisaient aucun doute. Ils sont tous titulaires en puissance dans leur club, en sélection et sortent d’une bonne saison. Celle de Sébastien Bézy et Jean-Marc Doussain est peut-être plus surprenante : Bézy a réalisé 2 très bonnes saisons avec son club mais a eu du mal à s’affirmer en sélection. Doussain n’est pas toujours titulaire avec Toulouse. L’avenir des Rouge et Noir est cependant entre leurs mains, c’est une évidence.

Les recrues

Toulouse a été piocher 2 recrues de choix au Castres Olympique : l’excellent 2nde ligne écossais Richie Gray (sans aucun doute l’un des gros coups du mercato) et le puissante flanker Piula Faasalele. Guitoune tentera de retrouver l’équipe de France et formera un trident offensif très intéressant avec Huget et Médard. Samuel Marques sera un excellent relai à Bézy à la mêlée, tout comme Ghiraldini au poste de talonneur.

Les espoirs

Beaucoup de cadres sont partis : Clerc, Poitrenaud, Picamoles, Harinordoquy, Flynn, Millo-Chluski… Mais le Stade Toulousain a toujours su révéler quelques pépites. Les déjà confirmés Julien Marchand et Yacouba Camara font partie des jeunes « développement » appelés à s’imposer à terme au sein de l’équipe de France mais avant dans leur club. Le troisième ligne François Cros et l’ailier Arthur Bonneval les accompagnent : ils comptent déjà quelques apparitions en équipe première et devraient être un peu plus sollicités cette année.

Tags:

  • Gillen Gamiochipi

    Gillen est data-journaliste et responsable éditorial de Branchez Rugby.

  • Show Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous pourriez aimer aussi

Et si le promu doublait le champion de France ?

Grosse déception pour Pau, qui après avoir enfin gagné à l’extérieur, s’est incliné à ...

TOP 14 : Première journée facile pour Biarritz et compliquée pour Perpignan

Première journée de Top 14 théoriquement facile pour Biarritz qui recevra, le 17 ou ...

Top 14 : Et à la fin c’est toujours Wilkinson qui gagne

Deuxième déplacement et 2ème victoire de Toulon dans le Top 14, grâce notamment à ...