Top14 – Toulouse : une douce révolution

Le Stade Toulousain sort de sa plus mauvaise saison depuis plus de 2 décennies : le club rouge et noir s’est fait sortir à domicile par le Racing en barrages de Top14 et s’est fait ridiculiser par le Munster en quart de finale de HCup (défaite 47-23). Pendant de nombreuses saisons, les Toulousains développaient l’un des jeux les plus offensifs du championnat : de 2010 à 2013, ils figuraient dans les 3 meilleures attaques de la phase régulière, avec 26 points marqués par match en moyenne.  La saison dernière, les joueurs de Guy Novès n’ont fini qu’avec la 6ème attaque de Top14 et seulement 21 points marqués par match. Si cela ne les a pas empêché de finir avec 7 bonus offensifs (le maximum du championnat), ça leur a fortement porté préjudice à l’extérieur : les Hauts-Garonnais n’ont gagné qu’un seul de leurs 13 matchs disputés hors de leur base. Il faut cependant retenir un point positif de cette saison : la défense toulousaine a été la meilleure du Top14, avec seulement 17 points encaissés par match et surtout 9 points sur les rencontres joués à Toulouse.

Pour repartir à la conquête des titres, le staff toulousain a opéré une douce révolution : le meilleur marqueur (Hosea Gear, avec 9 essais) et le meilleur buteur (Lionel Beauxis, 106 points) sont partis. Ils sont remplacés poste pour poste par 2 internationaux : Toby Flood arrive d’Angleterre et Alexis Palisson démarque de Toulon. Devant, Tialata (pilier, 24 match avec Bayonne) remplace Montes et Harinordoquy, bien connu, tente un dernier challenge pour sa fin de carrière.

Cette saison, les doublons sont peu nombreux (2 seulement) : cela devrait profiter à Toulouse, qui a en plus l’avantage de pouvoir se placer d’entrée en tête du championnat (2 matchs à domicile pour commencer).

Tags:

  • Gillen Gamiochipi

    Gillen est data-journaliste et responsable éditorial de Branchez Rugby.

  • Show Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

You May Also Like

Macalou, Fickou, nouveaux patrons du Stade Français

Gaël Fickou, tout juste arrivé, déjà indispensable Gaël Fickou se savait très attendu en ...

Fêtes et défaites : bonne année 2016 !

En cette période de fêtes, entre le foie gras et la frangipane, le Top ...

Top14 – Montpellier : place à l’attaque, encore !

Sans aucun doute, le MHR a développé la saison dernière l’un des plus beaux ...