Top14 – Stade Français : la génération dorée a les clés du camion

Sur la saison 2013-2014, le Stade Français a connu beaucoup de hauts et de bas : pointant au 7ème rang à l’issue de la 10ème journée, le club parisien remontait jusqu’au 1er rang en seulement 7 journées. Mais un gros coup de mou fit descendre le club jusqu’au 8ème rang (26ème journée). La dernière réaction d’orgueil ne suffisait pas et les joueurs entrainés par Quesada échouaient à 1 petit point de la qualification : de quoi nourrir pas mal de regrets !

Les statistiques du club sur la saison 2013-2014 sont en total accord avec son classement final : 7ème meilleure attaque et 6ème défense. Les Parisiens ont été souverains à domicile, ne concédant qu’une seule défaite et ont réussi quelques belles performances à l’extérieur (3 victoires).

A l’intersaison, le staff parisien a perdu quelques bons joueurs : ses 2 argentins Hernandez et Gurruchaga sont partis jouer pour la nouvelle province argentine, Porical s’est engagé au LOU, etc. Le recrutement a été léger mais intéressant : Lakafia arrive de Biarritz pour relancer sa carrière et tenter de retrouver le maillot bleu ; Hugh Pyle abandonne la sélection australienne et aura sa carte à jouer en 2ème ligne et enfin Julien Tomas entrera très certainement dans la rotation des demi de mêlée.

Finalement, Quesada devrait renouveler sa confiance aux jeunes du club : la génération dorée des Slimani, Flanquart, Plisson et Bonneval a gagné en expérience et sera très importante dans la réussite du club. A eux de jouer !

Tags:

  • Gillen Gamiochipi

    Gillen est data-journaliste et responsable éditorial de Branchez Rugby.

  • Show Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

You May Also Like

Demi-finales : l’incroyable armada toulounnaise face aux avants du MHR

Meilleure attaque du championnat, Toulon dispose d’une armada offensive incroyable ! Montpellier s’appuie davantage ...

Clermont : reconstruire la forteresse Michelin

Il semble loin le temps où les adversaires arrivaient dans ce stade Michelin avec ...